La série  » SOEURS SORCIERES » de Jessica Sopstwood

A savoir : 

Auteur : Jessiaca Sopstwood

Thèmes : Fantastique (magie), XXème siècle, romance.

Editeur : Nathan

Nombre de tomes lus : 2/3

 

 

Traduction (approximative) du trailer : 

« Je suis une sorcière,  ma mère était une sorcière, mes soeurs sont sorcières  et personne ne doit le découvrir. Plus exactement,pour moi, la magie est une malédiction. Selon les Frères, c’est l’oeuvre du démon. Les femmes qui font de la magie sont soit folles, soit mauvaises. Alors je ferai tout ce qu’il y en mon pouvoir pour nous protéger, messœurs et moi. Même si cela veut dire renoncer à ma vie – et à l’amour de ma vie.

Car si les Frères découvrent notre secret, notre destin sera l’asile, la prison… ou la mort.»
Résumé du tome 1 : 
 

 

Filles, sœurs et sorcières.
Trois raisons de mourir.

Cate, Maura et Tess vivent dans une Nouvelle-Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu’un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

Pour lire un extrait du livre : http://www.nathan.fr/feuilletage/default.asp?isbn=9782092540435

Mon avis :

Pour moi, c’est une très grande déception.

Au vue des nombreux commentaires positifs sur cette série, je m’attendais à beaucoup mieux venant de la part de l’auteur. J’ai relevé d’autant plus de points négatifs que positifs à l’intérieur de ce premier tome. Pourtant, l’histoire me parlait énormément. J’apprécie fortement le thème de la magie et je trouvais que cette histoire ressemblait beaucoup à Charmed dont j’étais la grande fan plus petite (vous savez, les trois soeurs qui sont sorcières.Qui sont puissantes, que personne ne doit démasquer). Le concept à mes yeux était très prometteur. Cependant, il existait le risque que l’histoire ne soit pas tellement innovante et qu’elle rabâche un peu les stéréotypes vu et revu. Jessica Soptswood à mon sens a sauté à pied joint et a bûché sur ce risque là.

Commençons par l’histoire : Nous arrivons dans une époque lointaine, au temps où l’on croyait à la sorcellerie. Jadis,les femmes soupçonnées de sorcellerie étaient brûlées vives sur un bûché.Ici, elles sont envoyées dans un hôpital psychiatrique (mais disparaissent subitement). Nous faisons la rencontre de trois jeunes soeurs : Cate, Tess et Maura qui ont perdues leur mère en couche. Elles vivent avec leur père, que peu présent pour elles, dans une demeure immense et bien entretenue. Cependant, les trois soeurs ont héritées du don de leur mère : ce sont des sorcières. Cate qui à fait la promesse à sa mère sur son lit de mort de protéger ses soeurs , est obnubilée par l’objectif d’être la plus discrète possible.Pour elle, la magie est un pouvoir démoniaque. Dans ce sens, elle appuie les pensées ainsi que la propagande des frères. Hommes de dieu, ce sont eux qui démasquent les sorcières et qui proclament le maintien de l’ordre au sein de la société. Nous sommes happés dans une société où la femme ne tient  qu’un minuscule rôle dans la société, où elle n’est bonne qu’à s’occuper des enfants et du logis. De ce côté là, le thème m’a pas mal plu. Je suis assez féministe dans l’âme et ce sujet me révolte.J’ai donc été piqué au vif. Lorsque les bases, les choses, sont posées/expliquées nous avons tout de suite l’eau à la bouche (c’est vrai).Cependant,il y a quelque points noirs  dans cette histoire.

  • Tout d’abord, la promesse qu’a fait Cate à sa mère tourne pratiquement à l’obsession.On nous rabâche sans arrêt qu’elle ne doit pas décevoir sa mère, que toutes les décisions qu’elle prend c’est pour le bien être de ses soeurs (et donc pour rendre hommage à sa mère). Ce point là devient vite agaçant et donne au personnage principal (cate) un côté vraiment antipathique.

Oh God! Sauvez-moi!

  • L’histoire prend vite des tournures que je ne soupçonnais pas. Finalement la quête d’un mari, le désir de rencontrer l’amour de sa vie, prend le dessus sur tout (et prend la majeure partie de l’histoire). Cate ne veux servir  que son intérêt.Nous la suivons donc dans ses réflexions interminables lorsqu’elle se demande quel homme choisir. L’histoire prend un côté romantique qui ne m’a pas du tout plu, qui n’avait rien à fiche ici.

Je m’imaginais presque ce genre de scène!

  • L’époque, qui en temps normal me plaît beaucoup, m’a vite lassée. J’avais l’impression,tout simplement, que l’auteur (ce que je peux comprendre) n’avait pas vraiment l’habitude de parler comme elle écrivait.Ce qui fait que les mots sont forcés, qu’ils ne sont pas fluides, et qu’ils nécessitent de la recherche. Ce n’est pas comme si on lisait un Jane eyre où Charlotte Brontë a vécu durant l’époque racontée. Les mots « coulent de source ». Ce que je veux dire, c’est que j’avais l’impression que certains mots étaient mis là pour édulcorer le récit. Tout comme des scènes farfelues qui m’ont fait sourire et rire. (je pense notamment au moment où cate monte dans l’arbre et se fait surprendre par le jardinier). J’aurai sûrement plus apprécié ma lecture si l’histoire c’était déroulée à notre époque.

  • Les clichés trop stéréotypés. L’histoire est banale, vue et revue des milliers de fois (à la télé tout comme dans les livres). Rien n’a été ajouté si ce n’est l’ordre des « frères » et des « soeurs ». Certaines choses étaient trop prévisibles. L’histoire traîne en longueur, il n’y a pas d’action. Les personnages ne sont pas attachants (surtout le personnage principal qui nuit au récit)…

Ma tête lorsque je m’endormais sur mon livre!

À la fin, je n’avais qu’une seule envie c’était de finir au plus vite le premier tome,j’ai mis énormément de temps avant de le terminer d’ailleurs. Durant pratiquement toutes les vacances je n’ai pas allumé une seule fois ma liseuse (c’est dire  à quel point j’avais envie de lire « soeurs sorcières »). Je vais quand même lire le tome deux, pour avoir le fin de l’histoire et pour ne pas avoir à arrêter une série en chemin. Cependant,je sais à quoi m’attendre et ne place pas la barre très haute!

 

 

 

 

Résumé du tome 2 : 

Filles, sœurs et sorcières. Trois raisons de mourir…

Cate a dû quitter son fiancé, Finn, et rejoindre l’ordre des Sœurs, qui sont en fait sorcières, à New London, pour protéger ses cadettes, Maura et Tess. Mais elle se fait difficilement à sa nouvelle vie au couvent où chacune des Sœurs attend d’elle des prouesses. Surtout que la doyenne de l’ordre, Cora, est mourante et qu’il faudra bientôt la remplacer : si Cate est bien la sorcière de la prophétie, cette charge doit lui revenir… Cependant l’ordre est divisé. Alors que les persécutions des femmes suspectées de sorcellerie se multiplient, certaines sorcières ne supportent plus de rester inactives. Au diable, la prudence de Sœur Cora ! Il faut agir, quitte à déclencher une guerre contre les Frères ! Cate oscille : qui suivre ? Celles qui préconisent la patience ou celles qui ont soif de vengeance ?

http://www.nathan.fr/feuilletage/default.asp?isbn=9782092540442

Mon avis

Ce second volet est une très belle surprise à mes yeux !

Je reconnaît avoir jugé trop durement le premier tome, que j’ai complètement dénigré. Je n’avais tout simplement pas eu le coup de coeur tant attendu. Et a mon grand étonnement, je l’ai obtenu lors de la lecture de ce second tome.Inutile de revenir sur ce qui m’avait déplu dans le tome un (vous n’avez qu’à remonter un peu la page)

J’ai eu surement LA révélation de ma vie en entamant ce second tome. Tout d’abord, je n’avais aucune appréhension à débuter cette suite. Je pense qu’étant donné que je n’avais pas apprécié plus que ça le tome un, je m’attendais alors à quelque chose d’encore plus médiocre. En outre, je n’avais pas placée la barre très haute (ce qui laisse peu de chances d’être déçue au final).

J’avais regretté le manque d’action et le trop plein de sentimentalisme dans le tome un. Cette fois-ci, dans le tome deux il y avait d’autant plus d’action que de sentiments. C’est l’élément,je pense, qui m’a le plus fait changer d’avis concernant cette série. Pour qu’un livre me plaise,il faut qu’il ne soit pas trop « nunuche ». Ainsi, l’absence (dans les premiers chapitres) de Finn ne m’a pas du tout déstabilisée,au contraire j’en était pleinement comblée. Dès les premières lignes j’ai été happée dans le monde de Jessica Spotswood, j’ai enfin compris l’engouement que suscite « soeurs sorcières »chez ses fans.

A la fin du tome un, je n’avais aucune idée de la tournure qu’aurait pu prendre les choses. Je n’étais pas spécialement euphorique à l’idée de connaître la suite des aventures de notre chère Cate (j’avoue avoir imaginé  le pire pour ce second tome).

Cela dit, j’ai été positivement étonnée par la tournure des choses ainsi que par la révélation littéraire que j’ai eu de cet auteur.

Nous retrouvons alors Cate, l’aînée de la fratrie, contrainte de vivre chez les soeurs qui sont elles aussi des sorcières. Sa nouvelle vie auprès des soeurs lui est désagréable, Finn lui manque tout comme ses soeurs.Cependant, comme on peut se l’imaginer au bout du compte, Cate s’y plaît et renoue avec son cher et tendre amour (qui n’est autre que Finn). Concrètement, lors des premiers chapitres il ne s’y passe pas grand chose.Mais, bizarrement, même si l’action n’y est pas à son comble je ne me suis pas ennuyée une seule seconde en les lisant. J’ai apprécié cette nouvelle Cate, un peu moins centrée sur le désir de protéger ses soeurs, un peu moins ennuyante et nettement plus rayonnante. J’apprécie les séries où au fil des tomes la psychologie des personnages évolue. Ainsi, j’ai constaté que dans ce second tome, Cate était un peu plus mature que dans le précédent (elle est plus réfléchie moins dans « l’excès »).

Les personnages évoluent donc en même temps que l’histoire, qui s’étoffe,qui s’embellie elle aussi. Le tome un relatait une histoire banale de sorcières qui se cachent par crainte d’être découvertes et emprisonnées. Pour moi, l’histoire n’était pas exceptionnelle, il n’y avait pas de nouveauté. Cependant, le tome deux s’éloigne un peu de ce concept de « sorcières en difficultés qui doivent rester cachées, de société régulée par la haute société, de rafles punitives… ». Là, il y avait une véritable recherche,un vrai but à atteindre. L’histoire prenait vie autour d’un seul et même but : Celui de rendre hommage aux sorcières, d’arrêter la propagande et de libérer les sorcières de telle sorte à ce qu’elles ne soient plus persécutées. Ainsi, il y à une véritable morale à souligner dans ce livre puisque rappelons le : Les sorcières sont toutes des femmes. Ce thème, celui du féminisme,me touche particulièrement. Dans ces deux tomes, ce sont les femmes qui sont soumises aux hommes. Les femmes qui subissent les hommes ( c’est normal me direz vous,puisque nous sommes projetés dans une époque ancienne). Mais Cate par sa ténacité veux renverser les tendances, ce que je trouve très admirable. (elle est très vite remontée dans mon estime!)

ATTENTION SPOILER : Autre point auquel je ne m’y attendais certainement pas! Je pensais avoir compris tout les rouages de l’histoire dès le tome un. A savoir que Cate est la sibylle dont parle la prophétie. Je n’ai donc pas vu arriver la petite Tess qui m’a littéralement épatée.

Chose impressionnante venant de ma part, j’ai tout autant apprécié les personnages secondaires que le principal ! Ma préférée reste tout de même Tess, qui est rafraîchissante, pleine de spontanéité. Elle est jeune et pourtant tellement mature, tellement mure, tellement attachante et naturelle.

L’histoire prend de plus en plus d’ampleur. A certain moment même j’arrêtais de respirer tant j’étais à fond dans l’histoire. Les rebondissements, l’action,la tournure des choses, les dialogues… Tout, absolument tout, était au rendez-vous pour nous mettre en haleine,l’eau à la bouche. On a presque pas envie de finir ce tome là tant il est mortel! 

Même l’histoire d’amour entre Finn et Cate,qui m’avait tant déplu dans le tome un, ne m’a pas dérangée. Au contraire, j’ai été beaucoup touchée par leur relation. Tout comme les personnages et l’histoire, leur amour a été étoffé, l’écrivain y a donner plus de détails. Leur amour nous apparaît comme fusionnel, inné.On les envie presque!

Et il y a cette fin, atroce. Je n’ai pas pleuré,bien que je m’étais préparée à un bouleversement et à un coup bas, je ne m’attendais certainement pas à CA. Cette fin m’a chamboulée, m’a surprise et m’a attristée. J’avais presque envie de tout casser! 

J’attend le tome 3 avec impatience!

 

 

 Ma conclusion sur l’intégralité de la série :

Il ne faut pas prendre en compte mon commentaire sur le tome un. Soeurs sorcières est une formidable série qu’il ne faut absolument pas rater! Vous risquerez de passer à côté d’un merveilleux univers.

Cette série m’a apprit qu’il faut goûter les choses avant de dire « je n’aime pas ». 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s