La trilogie « Kaleb » de Myra Eljundir

 

Résumé du tome 1 : 

A 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe :
il se connecte à vos émotions pour vous manipuler.
Il vous connait mieux que vous-mêmes.
Et cela le rend irrésistible.
Terriblement dangereux.
Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer.
À la folie, à la mort.

Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus.
Jusqu’au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

 

 

 

Mon avis : 

J’ai lu les livres il y a pas mal de temps maintenant, je ne peux donc pas écrire une chronique à chaud ce qui m’embête un peu puisque je ne suis pas « dans le feu de l’action ». Le tome un m’avait laissé un gout amer dans la bouche.En effet, il avait été vendu comme LE livre à ne pas manquer.Je me souviens qu’il passait sur toute les chaines, que pratiquement tout les blogueurs ventait ses mérites. Avant tout,le premier tome de KALEB était défini comme étant un livre d’horreur, avec un personnage principal effrayant et méchant (ce qui changeais de l’ordinaire). D’ordre général, je ne me fie pas vraiment a l’effet « de mode » J’aime me faire ma propre idée en fonction du résumé, de la couverture et du renom de l’auteur (bien que là,il était inconnu).Ma première pensée a été (en lisant le résumé) que le livre n’était pas vraiment génial,l’histoire ne « m’appelait » pas. C’est pourquoi j’ai dû attendre qu’on me prête la saga entière pour vraiment m’y mettre.

Comme je m’y attendais, je n’ai vraiment pas été emballée par le tome un. J’avais l’impression qu’on m’avait menti. Kaleb (le personnage principal du livre) n’était à mon gout pas assez fou,pas assez dérangé, pas assez mesquin, pas assez méchant.

l’effet que fait Kaleb (c’est celui qui se prend une raclée)

 Il était « moins » plutôt que « plus ». On nous l’avait présenté comme quelqu’un d’égoïste, qui profite de son don pour semer le chaos autour de lui.Hors on retrouve un jeune garçon perdu et apeuré qui pleure dès qu’il commet un acte ignoble.Donc, premier mensonge.

J’ai été déçue aussi par l’écriture de l’auteur (j’avoue ne pas connaître Ingrid Desjours,donc jamais je n’aurai pu la découvrir). C’est peut-être blessant, mais Kaleb de premier abord ne m’avait pas donné envie de découvrir l’univers d’Ingrid Desjours.( pour savoir de quoi je parle, renseignez vous sur l’histoire  autour du livre « Kaleb ». En effet,le véritable auteur de Kaleb a voulu cacher son identité pour voir si la renommée de son auteur compte dans son achat) Pour moi il me manquait  de ce petit quelque chose qui change tout. Parfois,les auteurs arrivent à nous toucher en un rien de temps. Avec Ingrid, il m’a fallut deux tomes pour y arriver. Je n’arrivais pas a entrer dans l’histoire,j’avais comme un mur qui m’empêchait de vivre l’histoire. Le personnage principal, étant un homme, ne m’étais pas du tout familier.Les autres personnages trop absents pour m’y attacher. Je n’avais pas de repères.

Et si la trame de l’histoire était bien trouvée, bien réfléchie, je pense qu’elle était quand même assez difficile à comprendre dans le tome un. Le mystère quand il est total, peut parfois nous perdre : nous lecteur.

 Le tome deux a sûrement été une très belle surprise à mes yeux. J’ai eu un véritable regain d’intérêt pour ce second tome.Je ne saurai m’expliquer,puisque, finalement rien dans la façon d’écrire de l’auteur n’avait changée. Peut-être y avait-il un peu plus d’action ?

 Je pense aussi que le fait qu’on s’éloigne un peu du point de vue de Kaleb a donné un nouveau souffle à la série.J’ai beaucoup apprécié le Colonel pour moi, ça, c’était un véritable méchant! J’ai vraiment apprécié chaque détails, chaque petites choses qui on fait que le récit était à la fois original et bien pensé.

Mais mon engouement s’est vite tari lorsque j’ai terminé le troisième tome.La lassitude qui m’avait envahie durant le premier tome est revenue.Je n’ai pas retrouvé l’étincelle du deuxième tome.Je me suis ennuyée. Pour moi, l’histoire traînait en longueur.

INCESTE ??

Elle était beaucoup trop complexe (bien que très bien organisée). Lorsqu’on avait une seconde d’inattention Il fallait reprendre tout depuis le début pour enfin comprendre le dénouement. Certaines scènes étaient choquantes aussi,je parle notamment de l’inceste

Pour moi, Kaleb n’était pas un réel méchant. Donc, c’était un peu décevant.L’histoire bien qu’imaginative et innovatrice aurait pu être d’autant plus recherchée, plus profonde.Les personnages auraient dû avoir une psychologie plus poussée pour qu’on parvienne a s’y attacher. Il manquait un petit quelque chose pour dire « Wahou c’est génial ».Ce petit quelque chose c »est un ensemble de minuscules choses qui ont altérées un peu le récit… C’est dommage!


k4.jpg

Au fil de l’intrigue, on s’enfonce peu à peu et jusqu’à ne plus pouvoir s’en décrocher. Les personnages sont très profonds, chacun a son histoire et ils sont tous liés l’un à l’autre.


Tu as toi aussi chroniqué ce(s) livre(s) ? N’hésites pas à me donner le lien vers ta chronique en commentaire. Un extrait de ta chronique et un lien vers ton blog seront accessibles à la fin de cet article!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s