La duologie « DOME » de Stephen King

848ab0b3

cadre-or-renverse-dore

848ab0b3

 

résumé

 

 

La petite ville de Chester’s Mill, dans le Maine est soudain coupée du monde par un dôme transparent qui apparaît aux limites de la commune, causant plusieurs accidents mortels le temps que la situation soit connue. L’armée des États-Unis se révèle incapable de détruire ce dôme et les habitants de Chester’s Mill sont donc désormais livrés à eux-mêmes. Le deuxième adjoint municipal Jim Rennie profite de cette situation pour asseoir sa mainmise sur la ville grâce à son contrôle de la police, nommant policiers plusieurs jeunes gens particulièrement brutaux, dont son fils, Junior, qui est sujet à des accès de violence incontrôlables causés par une tumeur du cerveau non détectée. Dale Barbara, un vétéran de la guerre d’Irak désormais cuisinier à Chester’s Mill, se voit chargé par son ancien supérieur hiérarchique de découvrir l’origine du dôme. Avec l’aide des quelques habitants qui le soutiennent (dont la rédactrice en chef du journal local, le responsable médical et un trio de petits génies de l’informatique), il tente également de contrecarrer les plans de Jim Rennie.

848ab0b3

Sans titre-1

Une nouvelle fois, j’ai été déçue par une série qui pourtant (à mon sens) avait énormément de potentiel !

Comme bon nombre de personnes, j’ai découvert  « Dôme » grâce à la série télévisée qui s’intitule »Under the dome » diffusée sur M6 en 2014. J’avais été très emballée par le concept, qui n’avait jusque là jamais été vu. L’histoire était haletante,les personnages touchants et l’action très présente. En découvrant que la série télévisée était une adaptation d’un roman de Stephen King je n’ai pas hésité. C’est mon premier (et dernier) Stephen King. J’y voyais là une manière de débuter une belle aventure avec un auteur à succès et des personnages haut en couleurs.

J’ai donc fait l’acquisition du premier tome, certaine qu’il allait me plaire. L’épaisseur du livre (il me semble qu’il fait plus de 600 pages) ne m’a en aucun cas fait reculer. Au contraire je raffole de livres bien fournis ! Lorsque je me suis lancée dans la lecture du livre,je connaissais à peu près l’histoire. Cependant, j’ai eu quand même des difficultés à me souvenir des noms et prénoms de chacun. « Dome » est le genre de livre raconté à la troisième personne,où le narrateur est omniscient. On entre dans l’intimité,dans la vie, de plusieurs personnages à la fois tout en étant spectateur de leur vie. Le problème je trouve avec ce genre de narration c’est qu’on a du mal à s’attacher aux personnages. Finalement, bien que l’on connaisse tout de leur petits secrets, nous ne sommes pas vraiment mis au courant de leur véritables pensées. Il est d’autant plus difficile de s’y retrouver dans la multitudes de personnages lorsqu’ils ont des prénoms/noms semblables,avec les mêmes consonances.

« Dôme », de part sa présentation, m’a beaucoup fait penser (bien qu’il n’y ait aucun rapport entre les deux livres) à « Une place à prendre » de JK.Rowlling (livre que j’ai détesté). Tout simplement, ce genre de livre ce n’est pas fait pour moi. Lorsqu’il me faut plusieurs minutes pour comprendre le passage,lorsque je me pose la question toutes les trente cinq secondes « c’est qui celui là » c’est que quelque chose cloche. De 1) cela veux dire que je ne suis pas « à fond » dans l’histoire de 2) cela veux dire que les bases ne sont pas claires. (qui est qui, où est-ce que l’histoire se déroule, pourquoi il y a si,pourquoi il y à ça…). Déjà que l’histoire est complexe, c’est assez dur de s’y retrouver.

Malgré tout, question écriture c’est ce à quoi je m’attendais de la part de Stephen King. « Dome » est le premier roman que je lis de cet auteur dont j’ai ouïe de nombreux louanges. Je sais donc qu’il raffole d’histoires ensanglantées qui te maintiennent debout toute la nuit. La part du marché a bien été remplie de ce côté là. Les descriptions font froid dans le dos, il y a du sang, des meurtres et du mystère (tout ce que j’aime). Cela dit, ça n’a pas suffit à me maintenir dans le bain. J’avoue avoir été séduite lors des premiers chapitres. Mon attention était émoustillée, les personnages étaient appréciables et l’histoire pour moi était géniale. Mais,au fil du livre tout s’étiole et se désagrège petit à petit. C’était trop long, trop ennuyeux. Certains passages ne servaient à rien, d’autres manquaient. L’action c’est  vite tarie, les révélations aussi.

Les personnages, qui ont tous plus ou moins leur personnalité, étaient très bien décrit (on sait à peu près à quoi il ressemblent, leur trait de caractère…). Cependant, j’ai trouvé que leur réactions étaient quand même exagérées. Que leur caractère était beaucoup trop prononcé, poussé à l’extrême. Je parle notamment de Big Jim (un homme influent dans la ville mais corrompu) et de son fils junior (qui est tout simplement cinglé). Certaines scènes m’ont même choquée ! (je fait référence au moment où Junior  garde les corps des filles qu’il a tué dans un placard pour pouvoir jouer avec). Je comprend pourquoi dans la série, Junior apparaît un peu moins fou et d’autant plus attachant!

Enfin, le mystère à mon sens était trop grand, on avait pas assez de réponses à nos questions. Nous, lecteur, étions trop dans le flou.Puisque finalement, nous ne sommes pas plus que ça avancés sur le pourquoi d’un tel « dome » ? On en apprend en même temps que les personnages, chose en temps normal appréciable, cependant je ne suis pas parvenue à trouver un  point d’encrage,ce quelque chose qui fait que j’ai envie d’avancer dans ma lecture,envie de connaître le fin mot de l’histoire. Trop de mystère,tue le mystère.

En conclusion : Bien que j’apprécie l’écriture fluide,fournie et « imaginatrice » de l’auteur; je ne suis pas parvenue à entrer véritablement dans l’histoire.Pourtant,le concept était très prometteur. L’imagination de S.K est débordante et très admirable. Cependant, ce premier tome était trop long et ne maintenait pas assez le suspens à son comble 

 

848ab0b3

Cliquez sur l’icône pour accéder au résumé du tome 2

0_8a269_dffd922_L

Tu as toi aussi chroniqué ce(s) livre(s) ? N’hésites pas à me donner le lien vers ta chronique en commentaire. Un extrait de ta chronique et un lien vers ton blog seront accessibles à la fin de cet article!

Publicités

2 réflexions sur “La duologie « DOME » de Stephen King

  1. J’avais bien accrochée à ce que j’ai vu de la série, cependant je ne me sentirai pas de lire les romans du King. Il faut dire que nous avons une relation compliquée, sur cinq titres de lui découverts, j’en ai réellement aimé un : Simetierre… Donc cela n’aide pas à vouloir de nouveau se pencher sur son cas ;D

    Aimé par 1 personne

    • En plus ce sont quand même de gros pavés ces deux tomes… Pour pas grand chose. C’est la même chose pour moi, je n’adhère pas au style particulier d’écriture de King… Ces histoires sont très recherchées, trames très bonnes mais il me manque toujours ce petit quelque chose :/ En tout cas, dome n’est pas une belle révélation pour ma part!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s