« LA REGLE DES LOUPS » de Kendra Leigh Castle

A savoir :

Auteur : Kendra Leigh Castle

Edition : Harlequin

Prix : 15 euros

 

Résumé :

Recroquevillée sur elle-même, Mia écoute les propos insensés de l’inconnu à la silhouette athlétique et au sourire rassurant qui vient de lui sauver la vie. Ainsi, le monstre sanguinaire qui l’a attaquée était un loup sauvage, chassé de sa meute, et lui-même, son sauveteur, est un loup-garou qui traque les rebelles… Terrifiée par ce qu’elle vient d’entendre, Mia tente de se lever pour fuir, mais l’homme la retient fermement et, plongeant en elle son regard d’ambre, il lui fait une terrible révélation : la morsure de la créature l’a irrémédiablement transformée et, si elle ne s’accouple pas avec un loup-garou avant la pleine lune, elle deviendra à son tour un monstre, une ombre errante rejetée de tous…
Mon avis : 

Je n’ai pas réellement été déçue par ce livre puisque je ne l’avais pas placé très haut dans mon estime. Je savais avant de l’ouvrir que ça n’allait pas être un livre rempli d’émotions, avec une histoire qui prend aux tripes, avec des personnages touchants et une écriture transcendante. Je le savais rien que par sa fine épaisseur et par son résumé plutôt sommaire.

Et en effet, l’histoire est plutôt simpliste ce qui ne propulse pas le livre au sommet de ma pile « coup de cœur ». Elle est plutôt fluette, légère. L’auteur(e) ne rentre pas forcément dans les détails ce qui fait qu’au final  nous n’avons pas toutes les réponses à nos questions. Parfois on a même l’impression d’un fouillis ou d’une lecture de fan-fiction.

Pourtant, au départ j’étais plutôt emballée par l’histoire. Le commencement du livre débutait, je dois l’avouer, sur les chapeaux de roues. On entre directement dans l’action, au cœur du danger. Nous n’avons pas une seule seconde de répit. Le roman débute sur une course poursuite, sur une question de vie ou de mort. C’est une poursuite angoissante pour tout le monde, le personnage principal tout comme le lecteur. Le fait de ne pas savoir ce qu’il se passe est pour moi le meilleur moyen de rentrer directement dans l’action. Cependant, j’ai regretté le fait que le personnage principal soit sauvé si rapidement. J’ai trouvé que le passage de la fuite aurait pu être d’autant plus décrit et poussé pour réellement nous immiscer au cœur du danger et parvenir à nous faire palpiter le cœur. Là j’avais seulement l’impression d’être spectatrice au lieu de vivre ma lecture. La course s’est achevée trop abruptement, ça m’a laissé sur ma faim!

A partir du moment où le personnage principal se fait sauver, tout s’enchaîne beaucoup trop vite. Nous avons a peine le temps de nous attacher aux personnages que déjà le livre est terminé. La preuve, je ne me souviens même plus du prénom du personnage principal ! Les bases ne sont pas posées. Finalement,on ne comprend pas tout du premier coup. On se demande qui est réellement le personnage principal, dans quel pays nous sommes , a quelle époque on est ? Toutes ces questions n’ont pour la plupart aucunes réponses. Nous sommes dans le flou total du début à la fin de notre lecture. Les comportements, les attitudes ou tout simplement les caractères ne sont pas non plus détaillés comme je l’aurais voulu. L’histoire en elle même ne nous est pas expliquée. Quel est le l’objectif, quel est l’intérêt ? Il nous est raconté une histoire (encore une fois) de loups garous humanoïdes qui prennent sous leur ailes une humaine (pas si humaine que ça). Là encore rien de nouveau à ce sujet. Nous en connaissons un rayon sur les loups garous désormais… L’auteure n’a pas rajoutée sa touche personnelle, n’a pas inventé son propre personnage fantastique ce qui est regrettable! Passons donc aux personnages, qui comme l’histoire sont très fades.  Pour sur, Nick celui qui a la carrure du chef de la bande (mais qui ne l’est pas) s’éprend de celle qu’il a sauvé (Mia). Mia, tombe elle aussi sous son charme. Cependant,ils ne se font pas confiance. Mais apprendront a se dompter (en l’espace de cinqs chapitres,ils sont fous amoureux). Tout comme l’histoire en elle même,aucun détails ne nous est donné sur les personnages. Nick est un homme blessé par la vie, nous le comprenons, mais pourquoi ce côté écorché vif plaît tant à Mia. Nick était pourtant un personnage très prometteur, le genre de héro a qui on tient plus particulièrement. Alors peut-être aurait –il fallut introduire plus de chapitres pour mieux faire languir le lecteur et mieux faire connaissance avec les personnages, les lieux et leur histoires communes. Le lien qui lie les deux (Mia et Nick) n’est pas non plus renforcé, ils sont attirés l’un par l’autre physiquement mais alors psychiquement que se passe t-il ? Les sentiments ne sont pas développés, on ne sait pratiquement rien de ce qu’ils pensent l’un de l’autre et c’est dommage… Nous avons des détails sur le plan physique,ça il n’en manque pas (il y a plusieurs scènes de sexe), mais les sensations que ressentent les deux en se touchant, se regardant… Ne nous sont pas décrites… Ce qui fait qu’on ne peut pas comprendre pourquoi ils tiennent tant l’un à l’autre.

Bien que l’histoire des clans qui s’affrontent soit une bonne idée elle a cependant été reprise par beaucoup d’auteur qui ont écrit sur ce thème en particulier. Certes les noms des clans sont bien trouvés mais on ne connaît pratiquement rien de leur spécificité ni même le pourquoi du comment ils sont en conflits ? J’avais pratiquement l’impression d’arriver en plein milieu du livre. C’est à dire que le début du livre manquait complètement à l’appel!

Enfin, à mon goût l’affrontement final (la chute) est arrivé(e) beaucoup trop vite. Certaines situations accentuaient le ridicule (un des personnage meurt mais pour sauver sa bien aimée ressuscite en quelque seconde). Le méchant a été vite neutralisé, si vite que je n’ai même pas compris par quels moyens ils ont réussis à s’en réchapper. Puis comme on s’y attend depuis le début du livre,1) les clans ennemis qui étaient rivaux au départ, s’associent pour défendre leur territoire et leurs intérêts, 2) par la force des choses deviennent finalement amis… Oui. Bon que dire à part que c’était assez prévisible ?

En conclusion : Malgré  ces (innombrables)  points négatifs,l’histoire est tout de même un bon moyen pour se détendre.Ce livre n’est ni trop long ni trop court, il est parfait (dans sa taille). Il fait passer le temps, bien que n’étant pas exceptionnel. C’est ce genre de livre qui donne quand même le sourire de part sa légèreté et ça fait du bien! Mais, ce qu’il faut en tirer c’est « qu’il ne casse pas trois pattes à un canard »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s