L’époustouflant film « AMERICAN NIGHTMARE 2 »

Synopsis :

Interdit aux moins de 12 ans

Leo, un homme sombre et énigmatique, brigadier de police, est hanté par la disparition de son fils. S’armant d’un arsenal offensif et défensif, cet homme possédé est résolu à se purger de ses démons. Eva, une mère célibataire tentant tant bien que mal de joindre les deux bouts, et sa fille adolescente Cali vivent dans un quartier défavorisé et n’ont pas les moyens de s’offrir une bonne protection. Quand une poignée de «purgeurs» masqués pénètrent chez elles et les capturent, elles n’ont d’autre choix que de s’en remettre à leur libérateur fortuit, Leo. Au détriment de sa mission de vengeance «autorisée» contre celui qui a porté préjudice à sa famille, Leo, témoin de l’enlèvement d’Eva et Cali, ouvre le feu sur leurs agresseurs alors que Shane et Liz, un couple sur le point de se séparer, sont les victimes d’un acte de sabotage sur leur voiture à quelques minutes seulement du début de la Purge. Trouvant refuge dans le véhicule blindé que Leo a laissé ouvert pour porter secours à Eva et Cali, Shane et Liz s’allient alors à eux pour tenter de se défendre contre ceux qui ont la ferme intention d’exercer leur droit à la tuerie. Alors que ces cinq nouveaux alliés sont poursuivis à travers la ville, dans un sinistre jeu de «tue-moi ou je te tue» effaçant la frontière entre vengeance sponsorisée et justice humaine, tous sont amenés à remettre en question tout ce que leurs dirigeants leur ont toujours prôné.

Mon avis : 

Comme vous le savez tous je pense, vendredi 31 Octobre 2014 c’était Halloween. J’ai donc cherché sur internet les meilleurs films de peur, qui sont idéal pour Halloween. Sachez aussi que je raffole de films d’horreur. Je suis sûrement la seule qui rigole lorsqu’un personnage se fait trancher la gorge, ou tout simplement massacrer (ne vous inquiétez pas je vais très bien dans ma tête ou pas) Finalement, presque rien ne me fait peur (ça me surprend mais c’est tout). J’ai la chance de partager cette « passion » du gore si on peut dire ça comme ça, avec ma mère (qui par contre craint les films de possession et de fantôme).

Lorsque j’ai tapé sur internet « Meilleurs films d’horreur 2014 » American Nightmare apparaissait bon nombre de fois. J’ai donc prit American Nightmare 2 : Anarchy que je connaissais simplement de nom mais dont je n’avais jamais eu l’occasion de le visionner (je commence par le deux avant le un, il faut le faire). A la fin de mon visionnage, je classerais plutôt le film dans la catégorie « aventure, action et dystopie » que dans celle de « l’horreur ». Pour moi, un film d’horreur est un film qui relate une histoire qui n’a ni queue ni tête où un fou tue tout le monde sans raisons apparentes. American Nightmare n’entre absolument pas, à mon sens, dans cette catégorie-là.

American Nightmare : Anarchy relate une histoire assez déstabilisante dans le sens où j’ai fait la relation avec le monde d’aujourd’hui (comment il devient, la mentalité des gens qui change…). Comme le synopsis vous l’a expliqué, la trame de l’histoire est très recherchée : Nous sommes dans le futur, pour réguler la société une loi a été votée. Une nuit par an tous les crimes qui sont commis (meurtre, torture, viole…) sont estimés légaux !

Quelques heures avant le début du lancement de cette fameuse nuit, nous faisons la rencontre de plusieurs protagonistes. Il me semble que nous rencontrons en premier Eva et Cali, une mère et une fille qui vivent en compagnie du grand père malade. La mère, seule personne qui travaille au sein du foyer, se démène pour faire vivre et manger sa famille et se sacrifie même pour essayer de payer les médicaments trop onéreux de son papa. Elles ne prennent pas part à cette soirée et décident de se barricader comme à leur habitude.

Nous faisons la connaissance par la suite d’un jeune couple (Shane et Liz) faisant des emplettes dans un supermarché. Ils semble qu’ils soient en discorde et cachent un secret. (que je ne vous révélerais pas même si ce n’est pas vraiment un énorme révélation). Sur le parking du commerce ils tombent nez à nez avec un groupe de jeunes qui attendent l’heure fatidique pour se défouler. Sur le chemin du retour, le jeune couple crève (les pneus bien entendu !)

Enfin, nous rencontrons le héros Léo qui s’apprête à participer à la tuerie.

Il ne faut pas être débile pour comprendre qu’à un moment donné, dans le film, tous ces protagonistes se rencontrent et s’allient ! Une course contre la mort s’en suit. Nous trépignons sur place !

Même si certaines scènes étaient prévisibles, ça n’a en rien altéré au film. Tout est réuni pour nous faire vivre un cumul d’émotions. Nous sommes émus, choqués, effrayés … Il y a de l’action, de l’amour, du drame… Tout ce que j’aime.

Si de premier abord on pourrait penser qu’il n’y a absolument aucun but au film (les gens finalement sortent pour tuer tout simplement, se déchaîner, ils n’ont pas d’objectifs). On comprend finalement que c’est une allégorie de notre société actuelle (et future). J’ai été d’autant plus déstabilisée (tout comme ma mère d’ailleurs) car je me faisais la réflexion que certaines situations existerons dans le futur. Je vois le monde changer et ce film nous renvoi nos comportements en pleine face… Et ça, oui, c’est très effrayant !

En conclusion : C’est un film que je recommande fortement,mais attention il parle quand même à un public averti ! Certaines scènes (je parle notamment de tentatives de viols, certains portent des masques assez effrayant…) peuvent marquer les esprits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s