Black ice de Becca Fitzpatrick


cvvf

Sans titre 3

 

L’appel du danger est irrésistible…

En décidant de passer un week-end à la montagne avec sa meilleure amie, Britt était loin d’imaginer que son ex, Calvin, serait aussi de la partie. Tandis qu’elle profite du trajet pour réfléchir à leur histoire, Britt et Korbie se retrouvent bloquées au milieu de nulle part dans une terrible tempête de neige. Bravant le froid glacial, elles finissent par trouver refuge dans un chalet occupé par deux beaux inconnus. Deux malfaiteurs en fuite qui les prennent en otage.
Tandis qu’elle échafaude des plans pour trouver une issue, l’angoisse de Britt grimpe d’un cran : elle découvre que plusieurs meurtres ont été commis dans la région. Sans compter que le comportement bienveillant de Mason, un des deux ravisseurs, est déconcertant : est-il un ennemi ou un allié ? Peut-elle lui faire confiance ? Les apparences sont trompeuses au milieu du blizzard, et les secrets bien gardés…

Sans titre 4

J’avais énormément apprécié la saga des anges déchus du même auteur, qui m’avait fait vibrer d’émotions!

Je n’ai pas hésité un seul instant avant de me jeter sur celui-ci, que j’attendais avec impatience de pouvoir dévorer. J’admets avoir eu un peu de mal à entrer dans l’histoire pour la simple et bonne raison que je rencontrais le même problème qu’avec Hush Hush (saga des anges déchus) : Les dialogues étaient peu fournis, les descriptions me manquaient et certaines situations étaient pour ma part un peu tirées par les cheveux. Non, de premier abord je n’ai pas plus que ça été emballée par ce livre qui ne me plaisait pas des masses. Nous rencontrons Britt, notre personnage principal qui est… pour le moins un peu simple : Dans sa façon d’être, dans sa réflexion, dans ses remarques. J’ai vraiment eu un blocage avec ce personnage en particulier qui est à la longue assez crispante ! Elle ne pense qu’à son ex, Calvin, et ne fait pratiquement que de parler de lui durant pas mal de chapitres. Nous nous demandons comment, mais elle le vénère presque! Côté suspens ,au départ, nous ne sommes franchement pas éblouis ni même étonnés. A la minute où Britt fait la rencontre de Mason, à la seconde près où les filles entrent dans ce maudit chalet nous comprenons les lignes du récit. J’ai beaucoup été déçue par les cinquante premières pages, je n’y retrouvais en rien l’écriture que j’avais tant adoré dans la saga des anges déchus. J’avais placé la barre tellement haute, que ce livre entre mes mains m’apparaissait comme fade…

Cependant, je n’aime pas délaisser un lire entamé. J’ai donc poursuivie ma lecture et ne le regrette en rien. Une fois que j’ai réussie à passer tout ces obstacles, que je suis parvenue à entrer convenablement dans le récit qui m’était raconté je n’ai plus réussie à lâcher le roman. Nous sommes projetés dans une histoire des plus trépignantes, qui oscille entre folie, amour, amitié et thriller. Tout y est pour noyer le lecteur sous une tonne de mots, pour lui faire attraper un sale coup de coeur.

Nous sommes lâchés en plein milieu d’un scénario digne des films policiers à la façon des experts. Deux copines (Britt et sa meilleure amie) décident de passer leurs vacances à la montagne dans le chalet familial de l’une d’elles. Le programme ? Faire de la randonnée… (alors qu’elles ne sont en rien entraînées…). Elles ne se rendent cependant pas n’importe où, très connue et médiatisée; cette montagne abrite de nombreux secrets :  on y a retrouvé plusieurs femmes assassinées. Un meurtrier en série sévit-il dans ces bois ? Pour couronner le tout, Britt et sa copine tombent en panne sur la route. Elles ont alors la brillante idée de se réfugier dans un chalet de proximité, en compagnie de deux hommes fort étranges…

Le suspens monte en crescendo au fil des pages, jusqu’à ce final magnifique qui nous explose à la figure. Alors,oui, certes nous comprenons bien avant la chute, qui est le tueur en série (je pense tout de même que c’était fait exprès venant de la part de l’auteur). Cependant, jusqu’à la dernière minute l’auteur m’a tout de même fait hésiter !  Je n’en pouvais plus de cette angoisse grandissante… J’en ai même fait un cauchemar terrifiant par la suite!

Preuve irréfutable que ce livre m’a plut : L’histoire d’amour m’a tellement attendrie que j’en ai eu les larmes aux yeux!

crbst_coup-de-coeur_txt2

CDDF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s