Traqué – t1 : Cessez d’être la proie devenez le chasseur d’ Andrew Fukuda

146012880_E5Tu8DUf_1455230383.jpg

« À dire vrai, je ne pense pas qu’il reste un seul d’entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L’espèce s’éteint. »

r.jpg

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Le seul moyen de survie pour cet adolescent : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un humain, un « homiféré ».

Cela fait dix-sept ans qu’il vit secrètement parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable identité. Malgré tout, Gene est parvenu à se fondre parmi ces « autres » et à créer un semblant de vie normale. Mais sa routine est bouleversée, et sa sécurité, menacée, le jour où il est sélectionné pour participer au grand jeu : la Traque. Toutes les décennies, le gouvernement organise une immense chasse où seule une poignée de privilégiés peuvent pister, abattre et dévorer les rares humains survivants gardés en captivité pour l’événement. Formé à l’Institut pour traquer ses semblables, Gene est sur le qui-vive. Car désormais, sa vie s’organise en meute avec les chasseurs, et le moindre faux pas pourrait trahir sa condition et lui être fatal. Parviendra-t-il à maintenir l’illusion, alors que les soupçons sur sa vraie nature s’alourdissent ?

Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

mon avis

Ayant entendu de multiples louanges concernant cet ouvrage, Traqué me faisait de l’oeil depuis un certain temps déjà. Lorsque j’ai été attirée par la formidable vente privée organisée par Michel Lafon sur internet, je n’ai su résister à l’appel. Honte à moi,oui, je suis faible lorsqu’il s’agit de livres!

Dès reçu, déjà presque aussitôt entamé. Il y avait dans ce livre en particulier (oui car bien évidemment je n’ai pas commandé que LUI) quelque chose d’inexorable qui m’attirait. La première chose qui m’a conquise c’est certainement cette couverture sombre, promesse d’une histoire horrifique comme j’en raffole. Cette cible blanche au milieu de cette forêt, ces personnages qui fuient le danger… J’avais presque les frissons que me gagnaient lorsque je la contemplais! J’en profite pour adresser un grand bravo aux graphistes, dont on ne parle pas assez souvent. Il est vrai que nous oublions parfois que la couverture d’un livre joue un rôle essentiel dans notre passage à l’acte d’achat.

Mysterious Forest in the Pacific NorthwestEn second lieu, c’est ce titre assez énigmatique qui m’a donné envie de l’acquérir. Lorsque j’achète un livre, en règle générale je ne lis pas les résumés trop fournis en informations (ils nous « spoile » même un peu). Je ne savais donc pas dans quoi je m’embarquais, même si ce résumé n’en dévoile pas trop. Avec ce titre là, je me suis imaginée embarquer en plein milieu d’un polar mêlant meurtres et kidnapping à gogo. J’étais loin de penser tomber en plein coeur d’une histoire semi-fantastique/post apocalyptique et presque vampirique…

Légère déception donc en lisant les premières pages de Traqué… J’ai eu une certaine appréhension en me rendant compte que les êtres fantastiques qui nous sont présentés ressemblent de manière fort étonnante à des vampires. Si aucune fois le mot « vampire » n’a été prononcé dans l’ouvrage entier, il n’en reste pas moins que la ressemblance est frappante.

Je ne veux pas faire le difficile, mais la menace constante d’une mort imminente suspendue aux mains ( ou aux dents ) d’un copain prêt à vous vider de votre sang pour un oui ou un non… Cela complique légèrement l’élaboration d’une certaine forme de camaraderie.

Vampires-1Traqué nous projette quelques années plus loin dans le futur, une espèce carnivore et aux aptitudes inhumaines a décimée -ou presque- la race humaine. Dès lors, il ne reste que très peu d’humains appelés ici « Homiférés » dans ce monde régis par des sortes de vampires du futur. Comme nous les connaissons, « les vampires » traquent les humains pour se délecter de leur sang, ils dorment la journée, vivent donc la nuit, ont des capacités démentielles, ne supportent pas le soleil… Mais, finalement cette histoire ne ressemble à aucune autre. Nous ne faisons le comparatif avec les inlassables histoires de vampires qu’un bref instant. Nous n’arrivons même pas à définir le genre de créatures qui nous font face…

np5qxbjp

Andrew Fukuda a réussi a tirer son épingle du jeu, a se démarquer, pour nous proposer un livre unique tout en surfant sur un thème qui a été des milliers de fois abordé.

Nous faisons ici la connaissance de Gene, l’un des seuls homiférés encore en vie qui tente de passer incognito parmi les prédateurs. Pour survivre, il est obligé d’adopter les mêmes « manies » que ses ennemis. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas sortir la journée, dormir au plafond, se raser… Jusqu’ici, Gene a réussi à garder profil bas. Cependant, tout dérape lorsque s’organise un jeu appelé la chasse. Plusieurs vampires sont alors désignés pour avoir le privilège de donner la chasse aux quelques homiférés capturés dans ce simple but. Bien évidemment… Gene fait parti des heureux élus et se vois convier à l’institut. Entouré de monstres, il devra redoubler de stratagèmes pour ne pas se faire repérer quitte à devoir tuer ses semblables…

Si les premiers chapitres restent assez mornes, plats et sans action le reste du livre éclipse cette lenteur du début. Tout comme Gene nous sommes sur le qui vive et avançons avec la peur au ventre. Nous anticipons certaines petites choses, mais, dans l’ensemble Traqué reste un très bon roman que je conseille !

vert = très bon

vert = très bon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s