Scriptum Dei ou l’Écrit de Dieu de Malateste

photofacefun_com_1459455589.jpg

Je remercie vivement les éditions Baudelaire pour ce nouveau service presse.

res.jpg

CIA, Mossad, Vatican, DGSE, la poursuivent, la harcèlent… Qui ?

Nancy-Selina Huxley, historienne de l’université de Princeton, venue en Avignon effectuer des travaux de recherches sur Charles VI, le roi « fou » pour terminer sa thèse.La découverte d’un manuscrit « indéchiffrable » va bouleverser tous ses projets, la mener de l’Espagne, à Paris, en passant par Hong Kong, puis New York.

Qui est l’auteur de ce mystérieux manuscrit ? Dieu ?

Benoît XIII, pape honni par le Vatican, déposé par le concile de Trente ? Moïse, Égyptien fils de pharaon, dont on ne connaît pas le visage ?

Entre exégèses, vérités historiques, légendes et textes bibliques, le lecteur devra trouver sa propre voie, sa propre… vérité !

mon avis

280px-retablo_cinctorres

Pedro Martinez De Luna – Benoît XIII

Malheureusement, je craint être  passée à côté de ce livre qui ne m’était certainement pas destiné. Scriptum Dei est une mine documentaire, une étendue de savoirs et de renseignements exceptionnels. Le travail ainsi que les connaissances de son auteur sont remarquables et terriblement admirables.Je le remercie d’ailleurs d’être parvenu à m’enseigner autant de choses en un si court ouvrage.

D’ordre général, j’apprécie apprendre en même temps que je découvre un livre. J’aime enrichir ma culture avec celle des autres et en l’occurrence des auteurs que je lis. Scriptum Dei m’a emmené vers un terrain que je n’avais encore jamais pratiqué et qui ne m’avait jusque là jamais encore attirée. Je ne suis pas une adepte des religions, je n’ai que des connaissances approximatives des grands maux/phases de notre Histoire et n’en retient encore moins les noms des différents personnages l’ayant marquée (Honte à moi !). De ce fait, mon manque évident de culture a beaucoup freiné ma lecture. Lors des premiers chapitres du livre, mon portable ne me quittait pas. Lorsqu’un mot me gênait, je regardais dans le dictionnaire pour en avoir une définition complète. L’absence, dans le livre, de petits astérisques renvoyant à de courtes définitions m’a donc un peu gênée, puisque j’avais la désagréable impression de ne rien y comprendre. Cette sensation est assez frustrante d’ailleurs.

sixtine-vue-densemble

Vatican – Chapelle sixtine

La présence de ce  vocabulaire, qui se prêtait bien au récit certes, vraiment trop riche a considérablement nuit à ma lecture. Clairement, je ramais. Le texte n’était pas fluide, les phrases étaient vraiment longues, les explications trop fournies. J’avais énormément de mal à me retrouver dans les noms, dates et lieux qu’il nous étaient présentés.

 

Cependant, malgré ces débuts difficiles j’ai éprouvé une forte envie de continuer ce récit. Quelque chose d’indéniable m’attirait dans cet ouvrage. Arrivée vers la moitié du livre, j’ai eu un regain d’intérêt pour cette histoire loin d’être banale. C’est d’ailleurs cette singularité qui m’a bien plu chez Scriptum Dei ou l’écrit de dieu. Les thèmes abordés ainsi que la trame de l’histoire ne sont pas choses courantes.J’avais l’impression de lire un ouvrage unique en son genre.

Dans Scriptum Dei nous suivons les péripéties d’une mère et d’une fille qui ce sont lancées à la recherche de vérités. Le sujet initial sur lequel Nancy-Selina Huxley, jeune étudiante en histoire, travaillait pour terminer sa thèse a vite été occulté lorsqu’elle et sa mère (Ethel) ont découvert par pur hasard un étrange manuscrit dans une mystérieuse boutique. L’aspect très ancien de l’ouvrage  pique au vif la curiosité de Nancy. De plus,  le fait qu’il soit codé émoustille encore plus l’intérêt de l’historienne. La jeune femme entraîne alors sa mère et ses amis dans une folle aventure à travers le monde pour découvrir le secret de cet antique manuscrit.

200px-guido_reni_-_moses_with_the_tables_of_the_law_-_wga19289

Moise

Je pense avoir d’autant plus apprécié la deuxième partie du livre pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait plus autant d’explications historiques et barbantes qu’au début du récit.

 

Si la trame de l’histoire et ma soif de découvrir le secret de ce manuscrit m’ont tenues en haleine, j’ai tout de même été passablement déçue par l’ensemble du livre. Je ne me suis pas attachée aux personnages principaux, finalement je ne connais pas plus Nancy et Ethel au début qu’à la fin du récit. Certaines invraisemblances m’ont aussi titillées :

  • Tout d’abord c’est certainement les dialogues entre la mère et la fille,puis avec leurs amis, qui m’ont semblé être surjoués. Certes, Ethel et Nancy sont issues d’un milieu plutôt huppé, cependant qui de nos jours (en l’occurrence ici en 2010) s’expriment dans un langage aussi soutenu ?
  • Comme je l’ai précisé plus haut, l’absence de définitions, d’un petit lexique à la fin du livre ou même d’une carte retraçant le fou parcours de nos deux héroïnes, m’a contrariée
  • L’aisance avec laquelle les deux femmes se déplacent aux quatre coins du monde, sans se soucier de l’argent qu’elles dépensent me taraudait.
  • Et enfin, j’aurais préféré qu’Ethel (la mère de Nancy) n’ait pas autant de connaissances en histoire. J’aurais apprécié découvrir en même temps qu’elle. A mon sens, ce personnage aurait du être le reflet du lecteur : Être celle à qui l’on explique.

En conclusion : Je ne prétend absolument pas que Scriptum Dei ou l’écrit de dieu est un mauvais livre. Loin de là mon intention de dénigrer son auteur. Malateste peut se féliciter d’avoir pondu une oeuvre aussi structurée et pratiquement intellectuelle. J’aurais certainement d’autant plus apprécié la lecture de ce livre dans une période de ma vie un peu moins stressante. J’avais envie d’une lecture reposante, un peu superficielle pour me reposer et ne plus avoir à réfléchir. Hors, Scriptum Dei est une lecture enrichissante et nécessite de nous d’être très attentifs.

 

rouge

Rouge = déception

<p style= »text-align: center; »></p>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s