L’envol des faucons de Mark Zellweger

14869397491951250230

Je remercie les éditions eaux troubles et Mark Zellweger pour ce nouveau partenariat.

41xrkoe-ggl-_sx195_

Le Réseau Ambassador est une toile d’araignée de renseignements gérée par le père de Mark Walpen, Ralf Walpen qui est ambassadeur et directeur de la cellule de crise aux affaires étrangères suisses.

Le premier volume s’intitule L’Envol des Faucons et voit la mise en place du service de renseignements privé, le Sword, et son bras armé que sont les Faucons

mon avis

Sous les conseils avisés de Mark je me suis lancée en premier lieu dans ma lecture de l’envol des faucons dans lequel nous suivons une équipe de choc se nommant « les faucons ». Les faucons agissent dans l’ombre du monde et des médias sur des affaires étrangères de haute importance dont, comme ici par exemple, des attentats. Les faucons dirigés par Mark Walpen agissent en double avec un plus gros ensemble sous dirigé par son père Ralf Walpen s’intitulant le SWORD. Le SWORD est un service de renseignements indépendant qui a pour principale fonction de gérer les différentes crises que peuvent rencontrer un pays.

sejour-escapade-dubai_1

L’auteur, qui signe ses oeuvres sous un pseudonyme, nous présente un univers bien rôdé et qui semble plausible sur tous  les points. Premièrement, nous sentons de l’expérience ainsi que du vécu dans ses écrits. Ce livre est un « livre intelligent » comme j’aime à le dire, dans le sens où forcément à la fermeture de l’ouvrage, nous y avons appris des choses intéressantes. Mark, par le biais de ses écrits nous livre certainement une partie de sa vie, presque incroyable, puisqu’il a été « Spécialiste de stratégie marketing dans l’industrie internationale et de géostratégie auprès de différents services secrets pendant plusieurs années ». C’est un réel partage de nous faire entrevoir le monde souterrain de la politique/des agences secrètes, de voir comment se forment/se déforment les relations entre les pays. Bien plus qu’un livre, c’est presque un témoignage sous forme narrativisée. dg_00Nous entrevoyons par ce biais les ficelles « du métier ». J’avais presque envie de croire en l’existence de ce SWORD et de ces faucons car réellement, cette trame tient la route et est menée d’une main de maître.

Il m’est difficile de vous faire un résumé détaillé et concis sans vous spoiler, ni même vous assommer de détails. En réalité, c’est une affaire dans laquelle il faut vous embarquer pour savourer pleinement les tenants et les aboutissants. C’est un livre qui s’inscrit parfaitement bien dans notre société actuelle puisqu’il est question de multiples attentats et qui garde tout de même un certain aspect neutre nous éloignant d’un jugement trop hâtif. J’ai vraiment été étonnée d’apprécier autant ce genre d’ouvrage. J’avais une immense appréhension concernant ce livre pour plusieurs raisons. 1) le thème tourne autour de la géo-politique, j’avais extrêmement peur de ne pas arriver à comprendre réellement l’histoire 2) c’est une belle petite brique, je craignais de m’ennuyer. Or, étonnement, j’y ai découvert une lecture très plaisante. L’écriture de l’auteur bien qu’un peu surprenante voire déroutante de prime abord (Espèce de dialogues du théâtre avec des  didascalies de type « -sourire » « -rire de la part de X »…) s’avère être finalement très fluide, véritablement prenante, simpliste mais à la fois pleine de « délicatesse » (plusieurs citations ont retenues mon attention!). Cette écriture qui est finalement loin de celle des écrivains dont j’ai l’habitude de lire  (très poétique, très « littéraire », dans le phrasé) dénote de ce côté lourd/grave/sévère que révèle la trame de l’histoire. Et,du coup, cela forme un duo plutôt inattendu,entre relâchement au niveau de l’écriture/sensation de gravité au niveau de l’intrigue, qui tient la route. L’écriture fait naître à l’histoire ce quelque chose de plausible, cette sensation de réel que j’ai beaucoup aimé. Pour ma part, il me manquait peut-être un petit peu plus d’action vers la fin puisque mon côté sadique n’a visiblement pas été rassasié (mais bon, cette frustration ne vient que de moi même!) et souhaitait d’autant plus de drame, d’hémoglobine… Non, je ne crois pas  un jour pouvoir intégrer le SWORD/les faucons qui prônent la préservation de « l’humain » et qui se mettent en quatre pour ne pas faire de victimes inutiles…

Seul petit bémol selon moi c’est certainement au niveau des sentiments entre lecteurs/personnages. J’apprécie généralement lors d’une lecture me trouver un référent, un personnage type qui me ressembles voire carrément un chouchou. Ici,  les personnages principaux qui composent le SWORD et les faucons ne m’ont pas réellement paru  si attachants que ça par manque évident de descriptions physiques. Cela dit, je ne me fais aucun souci quant à la suite des aventures de nos héros. silhouettes-d-quipe-d-affaires-9477054En effet, après « l’envol des faucons » je vais pouvoir retrouver les même protagonistes dans « panique au vatican » « double jeu » où (j’espère) apprendre à mieux les connaître.

 En sommes, c’est une très belle aventure qui nous fait voyager dans les plus beaux endroits du monde (dont notamment les émirats arabes). Une histoire qui pourrait être très plausible, qui s’inscrit dans notre société actuelle connaissant de multiples attentats en ses terres. Un roman hors du commun, que nous n’avons pas l’habitude de lire et qui nous laisse un fort goût agréable à sa fermeture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s