Le royaume de ce monde – Alejo Carpentier

166186259_ZRAnk_1489187011

product_9782070372485_195x320

Les données historiques qui servent de point de départ à ce roman – la révolte des Noirs de Saint-Domingue, suivie de l’exil des colons à Santiago de Cuba ; le gouvernement du général Leclerc, beau-frère de Napoléon ; le surprenant royaume noir de Henri-Christophe – ne doivent pas nous égarer sur son véritable sens. C’est une chronique par certains côtés ésotérique sur quoi plane l’atmosphère maléfique du Vaudou. Mackandal, le sorcier manchot, envoûte tous les animaux de l’île et les fait périr. Les colons ne tardent pas à subir le même sort. L’envoûtement se mêle à la farce et le ridicule s’achève dans le sang. L’image de la belle Pauline Bonaparte faisant masser son corps admirable par le nègre Soliman se détache sur ce fond d’incendie et de meurtres.

mon avis

350px-saint_domingue_mole_saint_nicolas_1780Je m’excuse par avance si cet article  à l’aspect d’exposé historique ne vous intéresse pas.  Cependant, j’estime que la littérature sert de tremplin à notre culture et qu’il est parfois bon de partager nos connaissances aussi infimes soient elles. J’espère que ce thème, grand pan de notre histoire, vous passionnera autant qu’à moi même! Le royaume de ce monde fait partie de l’une des œuvres que j’étudie en cours. Le thème étant la rébellion des esclaves noirs, plus particulièrement à Saint-Domingue.

Dans la nuit du 22 au 23 août 1791 éclate une violente insurrection à Saint-Domingue, colonie française des Antilles. Esclaves noirs et affranchis revendiquent la liberté et l’égalité des droits avec les citoyens blancs.

C’est le début d’une longue et meurtrière guerre qui mènera à l’indépendance de l’île ; la plus grande révolte servile de l’Histoire… et la seule qui ait réussi.

Lien de l’article : ici

marronnage-0beb1

J’ai beaucoup appris avec avidité sur cette période de notre existence si honteuse… Nous nous plaçons à travers le personnage de Ti-noel, un esclave, qui va de près ou de loin vivre les différentes étapes à la conquête de la révolution haïtienne. Alejo Carpentier se place du côté/en faveur de la négritude : un courant favorisant la littérature « haïtienne » et replaçant l’esclave au coeur de la tourmente des différentes révoltes menées.

Le terme négritude désigne l’ensemble des caractéristiques et valeurs culturelles des peuples de race noire, revendiquées comme leur étant propres, ainsi que l’appartenance à cette race. Il a été créé vers 1936 par le poète et homme politique français Aimé Césaire (1913-2008) pour se placer du côté du ressenti des personnes de couleur noire et pour s’approprier la meurtrissure infligée par l’Histoire

johngabrielstedman-selfportrait_engravedbybartolozzi_from_narrativeofafiveyears_-againsttherevolBeaucoup de romans ont été écrits sous le point de vue des colons, les vaincus, et peu donnent du crédit aux esclaves : toujours caricaturés à souhait, trop passifs, trop agressifs… Alors que semble-t-il,non, les esclaves n’ont pas été passifs. Oui, par le biais d’actes de marronnage (petite marronne,ou grande marronne), ils ont contribué à libérer leur peuple et à parvenir à l’abolition de l’esclavage.

Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).

Comme cité plus haut, nous suivons Ti-noel tout au long de sa vie, de sa jeunesse lorsqu’il est esclave pour la plantation de Mr.Lenormand de Mézy, aux premières révoltes fondées/débutants au bois caïman, puis quand l’indépendance est déclamée, pour enfin parvenir jusqu’à sa mort propre mort.

La cérémonie du Bois-Caïman est une réunion d’esclaves marrons la nuit du 14 août 1791, considérée en Haïti comme l’acte fondateur de la révolution et de la guerre d’indépendance. C’est le premier grand soulèvement collectif de Haïti contre l’esclavage.

maxresdefault

François Makandal fait apparition dans le jeu Assassin’s creed libération

Il est question de vaudou, de croyances, de rites, d’espoir et de combat : combat pour une liberté qui n’aurait jamais du être bridée. A travers de grandes figures tels que Makandal, Boucman.. Ou même Pauline Bonaparte, nous connaissons mieux l’histoire et les plaies de nos origines.

François Mackandal, Macandal ou Makandal (en créole haïtien : Franswa Makandal), mort à Cap-Français (actuel Cap-Haïtien) le 20 janvier 1758, est un esclave marron, meneur de plusieurs rébellions dans le nord-ouest de l’île de Saint-Domingue.

Malgré mon visible enthousiasme pour ce thème particulier et après lecture et relecture intensive … Je me demande si,sans l’apport de ma prof, si je ne serais pas passée totalement à côté du roman. Il y a énormément de connaissances à engendrer avant ou pendant notre lecture, pour pouvoir cerner et comprendre les éléments qui se jouent devant nous. Sans ces connaissances là, que le livre en lui même ne nous apporte pas forcément,  je pense tout simplement qu’il m’aurait été très difficile de le refermer. Les phrases sont longues, l’histoire plate, et les personnages distants. Cependant après quelques recherches personnelles pendant votre lecture (si vous ne comprenez pas l’entièreté des éléments historiques présents dans l’ouvrage) : je peux vous affirmer que c’est un livre qui mérite de s’y plonger  pour le simple plaisir/devoir de mémoire. Il faut savoir aussi parvenir à passer outre cette couverture horrible qui ne donne certainement pas envie, une fois ce préjugé loin de vous, vous ne regretterais pas votre découverte 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s