Ten tiny breaths (respire) tome 1 de K.A Tucker

RQSkxj-OIbxdspMYzvzeEQ_r.jpg

Résumé :

L’amour peut-il tout guérir ?

La vie de Kacey a explosé. Ses parents, sa meilleure amie et son petit ami sont morts dans un accident de voiture dont elle est la seule rescapée. Souhaitant échapper à son passé, à une tante et un oncle peu scrupuleux, Kacey achète deux tickets de bus et part à l’aventure pour Miami avec Livie, sa sœur de 15 ans. Elles s’installent dans un petit immeuble et font connaissance de leurs voisins. En particulier, la pimpante Storm et le beau et mystérieux Trent …

Nouvelle vie, nouveau job, nouveaux amis, Kacey parviendra-t-elle à chasser tous les démons qui la rongent ?

mon avis

J’ai acheté Ten Tiny Breaths il y a deux ans, lors de mon premier salon littéraire  (festival new romance by nolim). Je m’y étais rendue alors que je n’appréciais absolument pas ces thèmes en particulier (oui, j’ai en horreur la romance cul-cul la praline). Et pourtant, ce salon a été une très belle expérience, où j’ai acheté beaucoup de livres et rassemblé énormément de belles dédicaces (d’auteures que je ne connaissais pas mais… une dédicace reste une dédicace). Depuis deux ans, j’ai stocké les livres achetés sur le festival sans même les toucher. Je suis restée sur mon idée que je n’aimais pas les romances, point c’est tout. Et c’est en cherchant dans ma bibliothèque restée à Marseille, avec une envie de lire quelque chose de léger et reposant (oui je sortais de 1088 pages de game of thrones qui m’a lessivée)

juno

que je suis tombée sur ce premier tome que j’avais fait dédicacer par son auteure, sans même me souvenir clairement de cette dernière. Format poche, quelques 200 pages, un résumé plutôt plan-plan, classique qui n’est ni trop bon ni trop mauvais. Je me suis dit : « pourquoi pas! », mais sans conviction. Depuis le début de l’année, depuis que j’ai entamé les cours spécifiques à l’édition, où l’on me parle de livres et d’editing toute la journée, je n’ai plus réussi à lire comme avant. J’ai connu un black out total, je n’arrivais plus à m’imprégner d’une histoire, je soufflais, levais les yeux au ciel, m’endormais facilement sur un livre, je n’ai plus retrouvé ce plaisir de lecture car trop fatiguée, trop excitée, trop de choses à faire… Depuis septembre, j’ai entamé 4 livres sans les avoir terminés (la lecture de l’intégrale de GOT était nécessaire pour un exposé, elle m’a prit 3 mois!).

Je me suis donc lancée dans la lecture de ce premier tome avec un mauvais état d’esprit, en me disant « à quoi bon, de toute façon cela ne te plaira pas ». Certaines scènes du début me semblaient d’une niaiserie sans nom, j’étais tombée dans une histoire à la fifty shades of grey low cost, qui nous sert des stéréotypes à gogo : les deux protagonistes ont un passé noir, ils sont tout deux tourmentés, dès leur première rencontre une tension sexuelle est présente, mais les deux jeunes malgré quelques jeux de séduction se retiennent pour ne pas se sauter dessus, on a un personnage principal qui se blinde derrière une apparente solidité/méchanceté alors qu’il suffit d’un rien, d’une rencontre pour bouleverser une vie entière.

tentinybreathsJ’ai beaucoup roulé des yeux et soufflé de mécontentement au début de ma lecture, il faut s’accrocher, rien de transcendant. Mais, notre curiosité est tout de même attisée.Ces personnages ont un passé qu’il nous tarde de découvrir. Donc, indubitablement nous continuons à lire. Jusqu’à en prendre du plaisir. Jusqu’à  tomber amoureuse de la plume, simple mais percutante de cette K.a Tucker dont tout le monde parle mais que nous ne connaissons pas spécialement.

Finalement, ce livre est vite devenu un véritable coup de cœur. Coup de foudre même, de ceux que je n’ai pas connus depuis tellement longtemps. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en lisant ce manifeste contre l’alcool au volant. J’ai ri, aimé, pleuré, crié, soufflé, médité, apprécié… J’ai senti toutes sortes d’émotions. Ca a été une vague déferlante qui m’a bouleversée.

On ne ressors pas indemne de cette lecture. L’auteur nous fait réfléchir, l’auteur nous tue à petit feu et nous donne par la suite  les clés pour aller mieux.

Je ne souhaite pas vous en dire plus car vous parler brièvement de ce raconte cette histoire ne vous dira rien du talent de cette auteure.

ten-tiny-breaths

Respire c’est quoi? C’est un putain d’hymne à la vie ! Un combat pour aller de l’avant malgré les épreuves endurées. Une reconstruction de soi vue à travers des personnages touchants et terriblement humanisés. C’est certainement le premier roman sentimental que j’ai autant apprécié… Peut-être pour la simple est bonne raison qu’il n’est pas que… il est beaucoup plus. Ne peut être catégorisé simplement comme étant un roman sentimental. Il est hors norme.Hors thème.

Me dire que j’ai obtenu une signature de l’auteure, que je l’ai rencontrée, croisée, prit une photo avec elle sans même   avoir su qu’elle avait un si grand talent me navre. Je n’ai pas pu mesurer ma chance, je n’ai pas pu lui exprimer mon admiration.

Vous comprendrez à la lecture de ce premier tome pourquoi le titre original (Ten Teeny Breath) est d’autant plus à propos que simplement « respire ». Le la est donné rien que dans ces quelques mots « 10 petites respirations »… pour vivre et aller de l’avant.

coup de coeur

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.