Morgane

 

morgan-movie-1024x590Morgane est issue de la science, cette jeune « fillette » à l’apparence presque féminine n’a en réalité que 7 ans. Dotée d’une intelligence supérieure à la normale, d’une force et d’une sensibilité exacerbée : Morgane est une réussite pour l’ensemble de l’équipe de scientifiques qui voient Morgane comme leur propre enfant. Ils en oublient presque que Morgane n’a pas véritablement de conscience, que les sentiments ne lui sont pas intuitifs et pire encore qu’elle n’est pas humaine, c’est une « chose », une création.morgane-kate-mara-620x413 Après un horrible accès de fureur incontrôlé, Morgane attaque l’une des chercheuses ce qui oblige l’équipe à rester sous surveillance. Il est désormais impossible pour Morgane d’aller dehors et elle reçoit la visite d’une éminente personne du conseil de l’institut qui finance les chercheurs (qui décidera si oui ou non Morgane représente un danger). Cependant, cette bousculade d’habitudes va révéler une Morgane peu sympathique et assez terrifiante…Ce n’est pas un film transcendant, mais il se laisse regarder. Il change de l’ordinaire mais les éléments ne sont pas assez poussés pour en faire véritablement une vraie pépite. Il est dommage que les évènements soient si évidents. La trame de l’histoire est très bonne, le casting peu convainquant… Il manquait d’un petit quelque chose pour donner du pep’s à ce scénario comme :  un lien plus fort avec morgane et nous (spectateurs), une histoire d’amour, un rebondissement…

morgan1

Divergent 3 – Au delà du mur

Synopsis :

Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater…

Mon avis :

film_the_divergent_3_au_dela_du_mur_-922

N’ayant pas accrochée à la version papier, je ne suis donc pas étonnée du résultat de ce troisième volet. C’est une véritable calamité! Shailene Woodley et Theo James ne signent pas là leur meilleures prestations. thumbnail_23581D’autant plus, que j’avais l’impression qu’ils étaient complètement effacés, mornes et sans intérêts. Si eux mêmes ne croient plus en leur personnages qu’ils incarnent … ! Il n’y a pas d’action, pas de sentiments, pas de suspens… Tout est véritablement sans relief. J’ai visionné ce troisième volet en deux jours, puisque je m’étais lourdement endormi pendant mon premier visionnage. En même temps : comment faire un bon film lorsqu’on s’appuie sur une base peu solide (les livres n’avaient pas matière à plaire…)

Criminal – Un espion dans la tête

Synopsis :

Dans une ultime tentative pour contrecarrer un complot et une terrifiante catastrophe, les autorités décident d’implanter la mémoire et le savoir-faire d’un agent de la CIA décédé dans le corps d’un condamné à mort aussi imprévisible que dangereux. Il est l’unique chance – à haut risque – d’achever la mission… D’autant qu’en récupérant l’esprit de l’ancien agent, le condamné a aussi hérité de ses secrets…

Mon avis :

1306457_backdrop_scale_1280xauto

Sans être transcendant, c’est un film (semi thriller/science fiction) qui se laisse facilement regarder. Avec l’aide d’un casting plutôt connu et agréable à admirer, l’histoire prend forme et m’a plutôt conquise. Petit regret concernant la disparition précipitée de mon Ryan reynolds adoré, cependant, Kevin Costner que je n’avais plus vu depuis un bout de temps à signé une assez 687183belle prestation. L’histoire, qui est en somme bien résumée dans le titre, en elle même est complexe mais facile a cerner et à comprendre. Dans l’ensemble, nous ne sommes pas forcément surpris de la tournure que prennent les choses mais c’est un assez bon visionnage pour le samedi soir!

Extinction

 

Synopsis :

Dans un futur proche, le monde est entré dans une nouvelle ère glaciaire. Frappée par une terrible épidémie, la planète est désormais parcourue par des hordes d’infectés sanguinaires. Jack, l’un des rares survivants, vit reclus avec sa fille de 12 ans qu’il tente de protéger. Mais sa fragile quiétude va voler en éclat lorsque une troupe d’Infectés repère son hameau isolé, l’obligeant à se rapprocher de son voisin Patrick, avec qui il partage un lourd secret…

mon avis

extinctionrevfeat

Un assez bon film où la tension reste palpable et monte crescendo. Une histoire zombiesque comme nous en raffolons. Seul petit bémol, certainement le manque d’information concernant « le monde d’avant ». Matthew fox (lost) joue son rôle à merveille et eclipse même son acolyte  Jeffrey Donovan qui sert une prestation en demi-teinte. L’histoire prend une tournure tragique inattendue, je n’ai pas pu retenir mes larmes à un certain moment donné…

b film

Hunger game : La révolte Part 2

 

Synopsis :

Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène…

mon avis

7780467981_jennifer-lawrence-enfile-pour-la-derniere-fois-le-costume-de-katniss-dans-hunger-games

Voilà qui clôture en beauté une belle aventure héroïque. Si j’ai trouvé ces deux dernières parties un peu moins captivantes que les deux premiers volets, il n’en reste pas moins qu’hunger games reste et restera l’une de mes histoires préférées. J’ai apprécié le fait que les réalisateurs aient respecté la série littéraire en gardant ses grandes lignes ainsi que ses moments phares .hunger-games-la-revolte-partie-2-hunger-games Si je m’attendais à être plus touchée que ça par la tournure dramatique qu’ont prit les choses, je n’ai finalement pas versé un seule larme durant mon visionnage. Certaines scènes étaient peut-être un tantinet trop longues et trop présentes en comparaison des scènes d’action… La notion de politique était peut-être d’autant plus mise en avant que celle de la survie, aspect qui m’a un peu dérangé. Mais dans l’ensemble, cette deuxième partie est une belle réussite!

tres b

La 5ème vague (adaptation cinématographique)

g

Synopsis: 

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

mon avis.jpg

Je n’avais pas plus que ça apprécié  sa version papier, je n’en attendais donc pas plus de ce film. Je n’ai  malheureusement pas étla-5eme-vague-film-blockbuster-adaptationé conquise par cette adaptation cinématographique qui manquait de ce petit quelque chose pour parvenir à me subjuguer. C’est indéniable, il y a de l’action et énormément de suspens. Les scènes sont parfois stressantes et oppressantes et nous appréhendons les événements à venir. Cependant, certaines incohérences m’ont dérangée.  Plusieurs petites erreurs de mise en scène m’ont titillée, moi la petite perfectionniste. Une fois Chloe (alias Cassie), dans une même scène, portera des converses marrons/blanches et la seconde suivante aura une paire de chaussures noires aux pieds… Elle perdra ensuite « son » doudou en le lâchant lors d’une chute, puis l’aura à son bras la scène suivante. Vous ne pouvez pas savoir combien ces  petits détails peuvent m’énerver.

the-5th-wave2L’acteur incarnant Evan, personnage emblématique qui a fait fantasmer plus d’une dans le premier tome de la série littéraire, n’est certainement pas à la hauteur de ce que j’espérais. Son jeu d’acteur est plat, morne, ses répliques pauvres et son charisme vraiment inexistant. Certaines scènes entre Evan et Chloé étaient d’un ridicule sans nom !

Il y avait aussi un manque évident de sentiments, les événements s’enchaînent tellement vite que nous n’avons pratiquement pas le temps d’en être attristés.

Le seul élément que j’ai apprécié durant ce film c’est certainement la présence de zombie qui donne un peu plus de réalisme, d’émotion et d’humanisme au film. J’aurai peut-être même apprécié le voir plus souvent, lui ce personnage un peu moins antipathique qu’Evan et Cassie. ..

la_5eme_vague

b film.jpg

Le labyrinthe 2 : La terre brûlée

Synopsis : Thomas et les autres jeunes Blocards sont parvenus à sortir vivants du Labyrinthe. Mais à l’extérieur de l’enceinte, ils découvrent un monde apocalyptique sans gouvernement ni ordre. A la recherche d’indices sur l’expérience dont ils ont été les victimes, ils arrivent à la Terre brûlée, un lieu de désolation où la terre a été calcinée par un climat ardent. Dans les villes dévastées et dépeuplées où ne subsistent que des hordes d’individus infectés et atteints de folie meurtrière, les Blocards doivent bientôt unir leurs forces pour affronter la nouvelle épreuve ourdie par la puissante et mystérieuse organisation Wicked…

Ce film est déconseillé au jeune public ! 

Mon avis : Pour ce deuxième opus, oubliez complètement  les livres papiers. Vos repères ainsi que vos certitudes sont réduits à néant. Vous ne savez plus qui va mourir, qui va trahir, vous ne parvenez pas à anticiper ce qu’il pourrait arriver. Si certains ont été totalement déboussolés par ce changement brutal des événements, moi j’en ai été pleinement satisfaite. J’avais été un peu déçue du deuxième tome écrit par le fabuleux James Dashner pour la simple et bonne raison qu’il y manquait cruellement d’action. Certes, l’histoire était tout autant addictive que le premier tome mais je ne cessais de me questionner quant au rendu d’une adaptation de ce second tome. Après un an d’attente, j’étais quand même assez fébrile de me rendre au cinéma ! J’ai laissé de côté les avis négatifs qui ressortaient, pour ne pas avoir d’a priori inutiles et néfastes à mon engouement.

C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé mon chouchou Dylan O’brien, toujours aussi fabuleux, dans le rôle de l’intrépide Thomas. Inutile de le préciser une nouvelle fois mais ,depuis que je l’ai découvert dans la série TV Teen Wolf, je regarde Dylan O’brien avec des yeux de merlan frit. Je trouve qu’il à ce côté un peu décalé, humoristique, qui donne toujours la pêche. Si son jeu d’acteur est encore à parfaire, il nous transmet un paquet d’émotion qui nous submerge comme un ras de marée. Il obtient toujours des rôles qui fait chavirer le coeur des filles, vous savez ce garçon un peu gauche avec un humour lourdaud mais qui à le coeur humble et chevaleresque. Bref, Dylan est parfait dans ce rôle de Héros malgré lui.

Dans ce deuxième volet, l’action nous pète littéralement à la figure. Nous sommes assiégés de tout côtés et n’avons pas le temps de souffler. Comme nos héros, nous sommes toujours à bout de souffle prêt mentalement à faire face aux situations cauchemardesques qui se déclarent. J’avais tout simplement l’impression d’être dans un remake d’un des épisodes de The Walking Dead. Dans la terre brûlée, Thomas et ses amis se confrontent à ce qu’est devenu le monde. Tout est anéanti, tout est désolation. Le virus braise à décimé la moitié de la population, tout n’est que délabrement. La plupart des gens ont été touchés par le virus, nous les surnommons désormais « les fondus ». Si dans les livres tout à été expliqué dans les détails concernant ce virus (Combien de personnes ont été touchées, comment se déclare-t-il, quels sont les différents stades, comment deviennent les victimes une fois contaminées ?) j’ai trouvé que dans le film il manquait un peu plus de détails concernant le virus Braise.Ce point, qui pour moi est essentiel, n’a été que survolé.

Malgré des scènes d’action hautes en couleurs, de l’émotion à gogo, une bonne dose d’adrénaline à chaque nouvelle étape validée par nos héros ; J’ai connu une petite baisse de régime à un moment donné. Alors, peut-être étais-ce du à ces trois petites guenons qui ont gênées la salle entière en rigolant comme des baleines alors qu’il n’y avait pas lieu d’être, ou de trouver ça marrant de foutre leur flash en plein  milieu de l’écran pile au moment où la scène est captivante pour qu’on ne puisse rien y voir de cette fameuse scène … (pourquoi tu paye ta place alors ?) ou bien, tout simplement, car il y avait certaines longueurs. Mais, vers la fin, j’ai complètement déconnectée. Je n’étais plus concentrée dans mon film, j’ai d’ailleurs eu du mal à comprendre certaines scènes !

Le film se termine de manière assez abrupte et inattendue. J’avais l’impression d’assister à un chaos sans nom. Le décor était assez sombre ce qui ne me permettait pas de visualiser qui était qui, ni même de bien admirer les effets spéciaux. Plusieurs fois je me suis posée la question « Mais c’est qui lui ? » tant la luminosité manquait! De plus… Cette fin ne donne franchement pas tellement envie. Je me demande bien où veut nous emmener le réalisateur. Cela va-t-il se finir en une énorme déception ou le réalisateur nous réserve-t-il une belle surprise pour ce troisième volet ?