All cheerleaders die

Je ne suis pas très productive au niveau de mes lectures ces temps-ci j’en suis vraiment navrée, mais c’est une période rude pour moi du coup j’ai laissé de côté mes lectures. Il est plus reposant pour moi en ce moment de regarder un petit film par semaines/jours que de lire. Je n’arrive plus à me concentrer autrement que sur mes cours.

5f6bb05ae15f8833c7b9422c1751a744

Nous suivons les péripéties de plusieurs jeunes lycéens typiques des états unis, faisant tous partis du club de rubgy (pour les mecs) et de cheerleaders (pour les filles). Maddy, la 9-all-cheerleaders-diefille mal aimée du lycée, tourne un reportage sur les pom pom girls et plus particulièrement sur la reine du lycée (une vraie peste). Alors que la pom pom girl faisait ses acrobaties habituelles devant la caméra, un grave accident survient. La cheerleaders chute lourdement sur la tête  et meurt sur le coup d’un traumatisme crânien. Maddy se propose tout de suite pour remplacer la défunte et entre ainsi dans le cercle fermé et très réputé des cheerleaders… pour le meilleur et pour le pire.

C’est un film que j’ai du mal à classer : film d’horreur,comédie, fantastique… Je ne sais absolument pas. Est-ce que je l’ai apprécié ? Oui et non. Ce film m’a laissée un arrière goût étrange sur la langue et pourtant, j’ai adoré suivre nos héroïnes. Sous de faux airs de mauvaise comédie, les sujets abordés (viol, violence, drogue,alcool…) étaient tout de même frappants et font réfléchir.all-cheerleaders-die Il y a une atmosphère pesante tout au long du film désarmante, qui monte crescendo à mesure que les minutes s’égrènent. Plusieurs éléments tels que la magie, le fantastique nuisent un tantinet à l’histoire qui aurait pu être bien meilleure… La fin, malheureusement part en eau de boudin, ce qui est regrettable.

Don’t breathe – la maison des ténèbres

Stephen Lang;Dylan Minnette

Inutile de vous le cacher maintenant,j’adore les films d’horreur. Cependant, rares sont ceux qui me surprennent et qui justement : me font frissonner.Je ne suis pas du genre poule mouillée, très peu impressionnable. Et ce n’est pas don’t breathe qui a révolutionné cela. L’histoire, comme la plupart des films d’horreur d’ailleurs, est très tirée par les cheveux ce qui est fort dommage.Le scénario,pour une fois sortait de l’ordinaire : non il n’y a pas de mauvais esprits! Oui, nous avons affaire à de vraies personnes, un peu psychopathes sur les bords..Mais bon.in_the_dark_spip

Nous suivons 3 copains qui s’amusent à faire des casses, ils cambriolent les maisons huppées pour se faire un peu d’argent et pouvoir déménager loin de leur vies misérables. Ils décident un jour d’aller cambrioler la maison d’un vieil Hermite, il semblerait qu’il y garde une somme astronomique d’argent en petites coupures. Cependant, tout tourne au fiasco. Et, évidemment, cet Hermite va leur donner du fil à retordre! Les trois jeunes regrettent assez vite de s’être rendus dans cette vieille baraque… Et comprennent qu’ils n’en sortiront peut être pas vivants.

Clairement, si le début tient un tantinet en haleine, le reste du film est d’un ennui mortel. Nous comprenons les rouages de l’action, anticipons les réactions de l’hermite, les détails, la fin de chacun… Bref, le film est long, sans intérêt et ne surprend pas des masses.

main

Morgane

 

morgan-movie-1024x590Morgane est issue de la science, cette jeune « fillette » à l’apparence presque féminine n’a en réalité que 7 ans. Dotée d’une intelligence supérieure à la normale, d’une force et d’une sensibilité exacerbée : Morgane est une réussite pour l’ensemble de l’équipe de scientifiques qui voient Morgane comme leur propre enfant. Ils en oublient presque que Morgane n’a pas véritablement de conscience, que les sentiments ne lui sont pas intuitifs et pire encore qu’elle n’est pas humaine, c’est une « chose », une création.morgane-kate-mara-620x413 Après un horrible accès de fureur incontrôlé, Morgane attaque l’une des chercheuses ce qui oblige l’équipe à rester sous surveillance. Il est désormais impossible pour Morgane d’aller dehors et elle reçoit la visite d’une éminente personne du conseil de l’institut qui finance les chercheurs (qui décidera si oui ou non Morgane représente un danger). Cependant, cette bousculade d’habitudes va révéler une Morgane peu sympathique et assez terrifiante…Ce n’est pas un film transcendant, mais il se laisse regarder. Il change de l’ordinaire mais les éléments ne sont pas assez poussés pour en faire véritablement une vraie pépite. Il est dommage que les évènements soient si évidents. La trame de l’histoire est très bonne, le casting peu convainquant… Il manquait d’un petit quelque chose pour donner du pep’s à ce scénario comme :  un lien plus fort avec morgane et nous (spectateurs), une histoire d’amour, un rebondissement…

morgan1

Extinction

 

Synopsis :

Dans un futur proche, le monde est entré dans une nouvelle ère glaciaire. Frappée par une terrible épidémie, la planète est désormais parcourue par des hordes d’infectés sanguinaires. Jack, l’un des rares survivants, vit reclus avec sa fille de 12 ans qu’il tente de protéger. Mais sa fragile quiétude va voler en éclat lorsque une troupe d’Infectés repère son hameau isolé, l’obligeant à se rapprocher de son voisin Patrick, avec qui il partage un lourd secret…

mon avis

extinctionrevfeat

Un assez bon film où la tension reste palpable et monte crescendo. Une histoire zombiesque comme nous en raffolons. Seul petit bémol, certainement le manque d’information concernant « le monde d’avant ». Matthew fox (lost) joue son rôle à merveille et eclipse même son acolyte  Jeffrey Donovan qui sert une prestation en demi-teinte. L’histoire prend une tournure tragique inattendue, je n’ai pas pu retenir mes larmes à un certain moment donné…

b film

Jessabelle

 

 

 

Synopsis :

Une jeune femme du nom de Jessabelle retourne en Louisiane dans la maison de son père après qu’un accident l’ait privée de l’usage de ses jambes. Des choses étranges se produisent. Elle va devoir faire face à un fantôme en colère…

Mon avis :

Très belle découverte concernant ce film !

Je pensais visionner un énième film sur les fantômes, les esprits, les démons… Je trouve que les films de peur se ressemblent toujours (et pourtant j’en raffole encore) puisque l’on y trouve constamment la même trame : Une bande de jeunes amis, ou un couple, qui emménagent dans une maison lugubre mais belle, puis une présence qui survient la nuit, une succession de meurtre… A la fin c’est toujours le plus faible qui résiste! Surtout et avant tout, les films d’horreur n’ont parfois ni queue ni tête et sont une succession de scènes horribles!

Jessabelle diffère dans le fait que ce film nous raconte une histoire, de bout en bout, qui est plausible et bien échafaudée. J’avais beaucoup apprécié « The purge » du même réalisateur qui je trouve, sait donner du sens au film qu’il nous raconte. Il nous sert une histoire avec une trame des plus banales mais arrive toujours à se dépatouiller pour nous sortir l’esquisse d’un chef d’oeuvre.

Même si quelques détails m’ont fait parfois tilter, comme le fait que le personnage principal,en fauteuil roulant (même si elle n’est pas paraplégique), arrive quand même bien à se mouvoir, à plier les jambes, à s’habiller… L’atmosphère instaurée par le réalisateur fait que ces quelques choses futiles sont vite éclipsées. Nous sommes vraiment immergés dans « Jessabelle » et voulons connaître le fin mot de toute cette histoire. D’ailleurs cette fin, qui est une non fin, présage une suite à venir non ?

 

 

L’époustouflant film « AMERICAN NIGHTMARE 2 »

Synopsis :

Interdit aux moins de 12 ans

Leo, un homme sombre et énigmatique, brigadier de police, est hanté par la disparition de son fils. S’armant d’un arsenal offensif et défensif, cet homme possédé est résolu à se purger de ses démons. Eva, une mère célibataire tentant tant bien que mal de joindre les deux bouts, et sa fille adolescente Cali vivent dans un quartier défavorisé et n’ont pas les moyens de s’offrir une bonne protection. Quand une poignée de «purgeurs» masqués pénètrent chez elles et les capturent, elles n’ont d’autre choix que de s’en remettre à leur libérateur fortuit, Leo. Au détriment de sa mission de vengeance «autorisée» contre celui qui a porté préjudice à sa famille, Leo, témoin de l’enlèvement d’Eva et Cali, ouvre le feu sur leurs agresseurs alors que Shane et Liz, un couple sur le point de se séparer, sont les victimes d’un acte de sabotage sur leur voiture à quelques minutes seulement du début de la Purge. Trouvant refuge dans le véhicule blindé que Leo a laissé ouvert pour porter secours à Eva et Cali, Shane et Liz s’allient alors à eux pour tenter de se défendre contre ceux qui ont la ferme intention d’exercer leur droit à la tuerie. Alors que ces cinq nouveaux alliés sont poursuivis à travers la ville, dans un sinistre jeu de «tue-moi ou je te tue» effaçant la frontière entre vengeance sponsorisée et justice humaine, tous sont amenés à remettre en question tout ce que leurs dirigeants leur ont toujours prôné.

Mon avis : 

Comme vous le savez tous je pense, vendredi 31 Octobre 2014 c’était Halloween. J’ai donc cherché sur internet les meilleurs films de peur, qui sont idéal pour Halloween. Sachez aussi que je raffole de films d’horreur. Je suis sûrement la seule qui rigole lorsqu’un personnage se fait trancher la gorge, ou tout simplement massacrer (ne vous inquiétez pas je vais très bien dans ma tête ou pas) Finalement, presque rien ne me fait peur (ça me surprend mais c’est tout). J’ai la chance de partager cette « passion » du gore si on peut dire ça comme ça, avec ma mère (qui par contre craint les films de possession et de fantôme).

Lorsque j’ai tapé sur internet « Meilleurs films d’horreur 2014 » American Nightmare apparaissait bon nombre de fois. J’ai donc prit American Nightmare 2 : Anarchy que je connaissais simplement de nom mais dont je n’avais jamais eu l’occasion de le visionner (je commence par le deux avant le un, il faut le faire). A la fin de mon visionnage, je classerais plutôt le film dans la catégorie « aventure, action et dystopie » que dans celle de « l’horreur ». Pour moi, un film d’horreur est un film qui relate une histoire qui n’a ni queue ni tête où un fou tue tout le monde sans raisons apparentes. American Nightmare n’entre absolument pas, à mon sens, dans cette catégorie-là.

American Nightmare : Anarchy relate une histoire assez déstabilisante dans le sens où j’ai fait la relation avec le monde d’aujourd’hui (comment il devient, la mentalité des gens qui change…). Comme le synopsis vous l’a expliqué, la trame de l’histoire est très recherchée : Nous sommes dans le futur, pour réguler la société une loi a été votée. Une nuit par an tous les crimes qui sont commis (meurtre, torture, viole…) sont estimés légaux !

Quelques heures avant le début du lancement de cette fameuse nuit, nous faisons la rencontre de plusieurs protagonistes. Il me semble que nous rencontrons en premier Eva et Cali, une mère et une fille qui vivent en compagnie du grand père malade. La mère, seule personne qui travaille au sein du foyer, se démène pour faire vivre et manger sa famille et se sacrifie même pour essayer de payer les médicaments trop onéreux de son papa. Elles ne prennent pas part à cette soirée et décident de se barricader comme à leur habitude.

Nous faisons la connaissance par la suite d’un jeune couple (Shane et Liz) faisant des emplettes dans un supermarché. Ils semble qu’ils soient en discorde et cachent un secret. (que je ne vous révélerais pas même si ce n’est pas vraiment un énorme révélation). Sur le parking du commerce ils tombent nez à nez avec un groupe de jeunes qui attendent l’heure fatidique pour se défouler. Sur le chemin du retour, le jeune couple crève (les pneus bien entendu !)

Enfin, nous rencontrons le héros Léo qui s’apprête à participer à la tuerie.

Il ne faut pas être débile pour comprendre qu’à un moment donné, dans le film, tous ces protagonistes se rencontrent et s’allient ! Une course contre la mort s’en suit. Nous trépignons sur place !

Même si certaines scènes étaient prévisibles, ça n’a en rien altéré au film. Tout est réuni pour nous faire vivre un cumul d’émotions. Nous sommes émus, choqués, effrayés … Il y a de l’action, de l’amour, du drame… Tout ce que j’aime.

Si de premier abord on pourrait penser qu’il n’y a absolument aucun but au film (les gens finalement sortent pour tuer tout simplement, se déchaîner, ils n’ont pas d’objectifs). On comprend finalement que c’est une allégorie de notre société actuelle (et future). J’ai été d’autant plus déstabilisée (tout comme ma mère d’ailleurs) car je me faisais la réflexion que certaines situations existerons dans le futur. Je vois le monde changer et ce film nous renvoi nos comportements en pleine face… Et ça, oui, c’est très effrayant !

En conclusion : C’est un film que je recommande fortement,mais attention il parle quand même à un public averti ! Certaines scènes (je parle notamment de tentatives de viols, certains portent des masques assez effrayant…) peuvent marquer les esprits.