Traqué – t1 : Cessez d’être la proie devenez le chasseur d’ Andrew Fukuda

146012880_E5Tu8DUf_1455230383.jpg

« À dire vrai, je ne pense pas qu’il reste un seul d’entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L’espèce s’éteint. »

r.jpg

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Le seul moyen de survie pour cet adolescent : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un humain, un « homiféré ».

Cela fait dix-sept ans qu’il vit secrètement parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable identité. Malgré tout, Gene est parvenu à se fondre parmi ces « autres » et à créer un semblant de vie normale. Mais sa routine est bouleversée, et sa sécurité, menacée, le jour où il est sélectionné pour participer au grand jeu : la Traque. Toutes les décennies, le gouvernement organise une immense chasse où seule une poignée de privilégiés peuvent pister, abattre et dévorer les rares humains survivants gardés en captivité pour l’événement. Formé à l’Institut pour traquer ses semblables, Gene est sur le qui-vive. Car désormais, sa vie s’organise en meute avec les chasseurs, et le moindre faux pas pourrait trahir sa condition et lui être fatal. Parviendra-t-il à maintenir l’illusion, alors que les soupçons sur sa vraie nature s’alourdissent ?

Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

mon avis

Ayant entendu de multiples louanges concernant cet ouvrage, Traqué me faisait de l’oeil depuis un certain temps déjà. Lorsque j’ai été attirée par la formidable vente privée organisée par Michel Lafon sur internet, je n’ai su résister à l’appel. Honte à moi,oui, je suis faible lorsqu’il s’agit de livres!

dark20witch20girl20with20white20hair
http://dark.pozadia.org/wallpaper/Dark-Witch-Girl-with-White-Hair/

Dès reçu, déjà presque aussitôt entamé. Il y avait dans ce livre en particulier (oui car bien évidemment je n’ai pas commandé que LUI) quelque chose d’inexorable qui m’attirait. La première chose qui m’a conquise c’est certainement cette couverture sombre, promesse d’une histoire horrifique comme j’en raffole. Cette cible blanche au milieu de cette forêt, ces personnages qui fuient le danger… J’avais presque les frissons que me gagnaient lorsque je la contemplais! J’en profite pour adresser un grand bravo aux graphistes, dont on ne parle pas assez souvent. Il est vrai que nous oublions parfois que la couverture d’un livre joue un rôle essentiel dans notre passage à l’acte d’achat.

Mysterious Forest in the Pacific NorthwestEn second lieu, c’est ce titre assez énigmatique qui m’a donné envie de l’acquérir. Lorsque j’achète un livre, en règle générale je ne lis pas les résumés trop fournis en informations (ils nous « spoile » même un peu). Je ne savais donc pas dans quoi je m’embarquais, même si ce résumé n’en dévoile pas trop. Avec ce titre là, je me suis imaginée embarquer en plein milieu d’un polar mêlant meurtres et kidnapping à gogo. J’étais loin de penser tomber en plein coeur d’une histoire semi-fantastique/post apocalyptique et presque vampirique…

Légère déception donc en lisant les premières pages de Traqué… J’ai eu une certaine appréhension en me rendant compte que les êtres fantastiques qui nous sont présentés ressemblent de manière fort étonnante à des vampires. Si aucune fois le mot « vampire » n’a été prononcé dans l’ouvrage entier, il n’en reste pas moins que la ressemblance est frappante.

Je ne veux pas faire le difficile, mais la menace constante d’une mort imminente suspendue aux mains ( ou aux dents ) d’un copain prêt à vous vider de votre sang pour un oui ou un non… Cela complique légèrement l’élaboration d’une certaine forme de camaraderie.

Vampires-1Traqué nous projette quelques années plus loin dans le futur, une espèce carnivore et aux aptitudes inhumaines a décimée -ou presque- la race humaine. Dès lors, il ne reste que très peu d’humains appelés ici « Homiférés » dans ce monde régis par des sortes de vampires du futur. Comme nous les connaissons, « les vampires » traquent les humains pour se délecter de leur sang, ils dorment la journée, vivent donc la nuit, ont des capacités démentielles, ne supportent pas le soleil… Mais, finalement cette histoire ne ressemble à aucune autre. Nous ne faisons le comparatif avec les inlassables histoires de vampires qu’un bref instant. Nous n’arrivons même pas à définir le genre de créatures qui nous font face…

np5qxbjp

Andrew Fukuda a réussi a tirer son épingle du jeu, a se démarquer, pour nous proposer un livre unique tout en surfant sur un thème qui a été des milliers de fois abordé.

Nous faisons ici la connaissance de Gene, l’un des seuls homiférés encore en vie qui tente de passer incognito parmi les prédateurs. Pour survivre, il est obligé d’adopter les mêmes « manies » que ses ennemis. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas sortir la journée, dormir au plafond, se raser… Jusqu’ici, Gene a réussi à garder profil bas. Cependant, tout dérape lorsque s’organise un jeu appelé la chasse. Plusieurs vampires sont alors désignés pour avoir le privilège de donner la chasse aux quelques homiférés capturés dans ce simple but. Bien évidemment… Gene fait parti des heureux élus et se vois convier à l’institut. Entouré de monstres, il devra redoubler de stratagèmes pour ne pas se faire repérer quitte à devoir tuer ses semblables…

Si les premiers chapitres restent assez mornes, plats et sans action le reste du livre éclipse cette lenteur du début. Tout comme Gene nous sommes sur le qui vive et avançons avec la peur au ventre. Nous anticipons certaines petites choses, mais, dans l’ensemble Traqué reste un très bon roman que je conseille !

vert = très bon
vert = très bon

L’interminable série « LA MAISON DE LA NUIT » de P.C. Cast et Kristin Cast

la maison de la nuit

La Maison de la nuit
Auteur P. C. Cast
Kristin Cast
Genre Fantastique
Romance
Horreur

résumé t1

Un soir, après le lycée, Zoey découvre qu’elle est marquée. Une lune, le signe des vampires, vient d’apparaître sur son front. Aussitôt, sa meilleure amie la rejette, ses parents tentent de l’enfermer et son petit ami devient particulièrement collant… Zoey est terrifiée mais elle n’a pas le choix : elle doit intégrer la Maison de la Nuit, le pensionnat où vivent les futurs vampires. Là-bas, malgré le soutien de la directrice, Zoey s’habitue mal à sa nouvelle vie : les cours ont lieu la nuit, elle dort la journée, les règles sont bouleversées. En plus, elle porte une marque légèrement différente de celle des autres et fait preuve d’une soif de sang beaucoup trop prononcée pour son âge… Tout cela attire vite l’attention d’Aphrodite, une peste tyrannique qui possède un extraordinaire don de prescience. Zoey est dans la ligne de mire. Et ses tourments ne font que commencer

 
Cliquez sur les icônes pour lire les résumés des autres tomes
 
  tome 2tome 3tome 4tome 5tome 6tome 7tome 8tome 9cachée tome 10révélee tome 11
 

mon avis


lhistoire

Nous sommes projetés dans un monde où les vampires existent et où,surtout, leur existence a été révélée au grand jour. Nous rencontrons le personnage principal qui se nomme Zoey Redbird. Tout comme plusieurs adolescents avant elle, elle a reçue la « marque » qui lui assure une place au sein de l’académie de Tulsa. Cette marque, un croissant de lune, c’est la distinction des vampires. Zoey entre donc dans  l’école dédiée aux jeunes vampires. L’invention est très innovatrice puisque, aucun auteur n’avaient encore exploités ce concept à la Harry Potter.  Ainsi, c’est cette petite nouveauté qui m’a donné envie d’acheter le premier tome d’une trop longue saga.Je me suis vite rendu compte qu’en réalité les autres livres qui traitent du même thème (vampires) n’ont strictement rien n’a envier à « La Maison de la Nuit »  puisque l’on y retrouve pas mal de stéréotypes. L’histoire en elle-même c’est du vu et revu, le thème a été tellement repris que finalement nous en sommes pratiquement asphyxiés !

Nous côtoyons donc la fille banale, simplette, ni vraiment belle ni vraiment moche : quelconque, qui apprend un beau matin que son existence entière risque d’être bouleversée. Elle devient alors une belle fleur en lys, magnifiquement belle et respectée. Elle se créer vite un clan d’amis, plus soudé que jamais, elle est cependant persécutée par la peste de service (son ennemie)… Elle apprend aussi qu’elle n’est pas qu’une simple novice (jeune vampire qui apprend à devenir vampire) mais qu’elle est dotée d’extrêmes pouvoirs… Rien de neuf de ce côté-là. Il n’y a pas vraiment d’ajout, même si en temps normal cette mixture marche plutôt pas mal.

Je n’ai jamais réellement été emballée par l’histoire, puisque finalement à mes yeux je n’en voyait aucun attrait. Le nombre des tomes est monstrueux, la série est interminable, le dénouement tarde à venir. Certains tomes n’ont pas d’utilité si ce n’est pour faire de l’argent sur le dos des lecteurs… C’est à partir du troisième tome que j’ai compris l’inutilité d’acheter la suite de la série, on me la prête c’est d’autant mieux. Malgré tout, je m’obstine à vouloir savoir le fin mot de toute cette histoire. Chose qui est totalement en contradiction avec ce que je pense de l’intégralité de cette série, puisque, finalement rien ne me retient de ne pas la terminer…

les perso

Ils n’ont pas tellement de caractère à proprement parler, ils ne retiennent pas l’attention, ne sont pas tellement attachants, sont plutôt fades, ils n’ont pas de relief… Je ne me suis identifiée à aucun des personnages présents dans cette série et pourtant il y en a un paquet !

Le personnage principal est sûrement le pire, puisque les réactions de Zoey redbird sont incompréhensibles. Elle est tout bonnement horripilante et niaise. Le personnage de Zoey c’est la débandade assurée,  sa réputation n’est pas franchement bonne. Elle passe du coq à l’âne c’est le cas de le dire. Les premiers tomes nous servent un florilège de relations hautes en couleurs. (Zoey à quoi, quatre petits copains au moins ?). Pour moi, c’était un peu trop tiré par les cheveux. Un remake mauvais, d’une histoire d’amour cul-cul la praline avec quelques scènes de sexe qui n’en dévoilent pas trop puisque la série est destinée à un jeune public….Au fil de la série la psychologie et la maturité des personnages n’évoluent pas. Les personnages stagnent et refont inlassablement les mêmes erreurs ce qui est vraiment rageant ! D’ailleurs, je pensais me rabattre sur les personnages secondaires; Cependant, les autres ne sont pas plus importants que ça. Ils servent juste de tapisserie, de décor à l’histoire. Ce sont les chiens-chiens de Zoey! Ils vivent dans son ombre. 

Du côté des méchants ! Ah là c’est un grand fiasco! On nous rabâche les oreilles concernant LA grande méchante, la vipère, ses actes de barbaries, ses tentatives d’assassinat… Je cherche dans ma petite mémoire, mais qu’a-t-elle fait de mal au juste à part créer un peu de grabuge par ci par là ? Comment se fait-il que les combats se font sans elle ? On ne la voit pratiquement jamais… JE VEUX L’AFFRONTEMENT FINAL BON SANG! 

lécrityure

Elle aussi est très sommaire. Il y a très peu de descriptions, beaucoup trop de dialogues qui n’ont ni queue ni tête. On ne connaît pas les sentiments des personnages ce qui nous créer une barrière entre eux et nous-même. On a du mal a se représenter mentalement les personnages, ce à quoi ils ressemblent, tant les descriptions nous manquent. On a une vision d’ensemble assez floue sur tout : A quoi ressemble l’école ? Les personnage ? Les tatouages … ??

decedprion

Sans titre-1

La série « LES VOLEURS D’ÂMES » de Rachel Vincent ♥

/7

t1

 

résumé tome 1

 

Apparemment, Kaylee est une fille comme les autres. Pourtant, depuis quelque temps, elle pressent la mort imminente de jeunes filles de son entourage. Pourquoi ? Et à qui confier ses sombres intuitions sans passer pour folle ? Alors qu’elle se croit désespérément seule, c’est Nash, le garçon qu’elle aime en secret depuis des mois, qui va lui tendre la main et lui révéler que, comme lui, elle est une banshee.

Lire un extrait : http://fr.calameo.com/read/000680467882eaa70b890

Cliquez sur les icônes pour lire les extrait des tomes suivants

t2t3t4t5    t6jpg t8

Sans titre-1

« Les voleurs d’âmes » c’est quoi ?

  • Une série addictive,comme nous les aimons. Nous ressentons une légère pointe au coeur à l’idée de clore cette fabuleuse aventure!Nous ressemblons à des drogués, tellement nos yeux sont rougis par l’insomnie, abrutis par nos heures de lecture.
  • Une écriture vivante et prenante. Avec des personnages aux personnalités différentes  attachantes, diverses et hilarantes. La plume de Rachel Vincent est tellement belle et poétique que nous ne voyons même pas les heures passer.
  •  Des tomes qui donnent  bon nombre de cauchemars, tant les détails ne sont pas à déplorer!
  • Une histoire innovante, puisqu’elle parle de « Banshee », de magie, de possession, de démon, de la faucheuse, de voleurs d’âmes… Et j’en passe. 

Pourquoi ne faut-il pas la rater ?

Tout simplement, car, même moi je n’arrive pas à faire une chronique qui tienne la route tellement mon cerveau est sur le point d’exploser! Il y a tellement de choses à dire que finalement rien ne sors. Je pense que « les voleurs d’âmes »fait partie de ce genre de série qu’il faut lire pour avoir son propre avis et surtout pour comprendre.Comprendre combien cette série est une tuerie.

C’est sûrement ma plus petite chronique alors qu’il y a tant à dire… Mais je perd les mots… Tout est chamboulé. Tout est confus. Mais tout est beau!

coup de coeur

ggtt

Les chroniques de Mckayla Lane de Karen Marie Moning

gg

textur11

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n’essaie de me tuer, c’est une bonne journée. Autant vous dire, ça ne va pas très fort, depuis quelques temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faes. Pour moi, un bon fae est un fae mort. Seulement, les faes Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas a vue. Ils préfèrent nous garder pour… le sexe.

Au fait, je m’appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes.

Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.

Cliquez sur les icônes pour avoir accès aux résumés des autres tomes ! 

t2 t3 t4 t5

Sans titre-1

Nous sommes dans la peau de MacKayla Lane, une jeune fille qui vit au soleil et qui est un peu nunuche sur les bords. Elle aime le rose, la musique et faire bronzette. Mac au départ représente le genre de personnage qui devient vite chiant de part sa stupidité et son détachement. Si la trame de l’histoire n’avait pas été excellente, je  me serais arrêtée à ce petit inconvénient dès le premier tome. « Les chroniques de MacKayla Lane » est une histoire qui est à la fois très attractive et intrigante. Nous vivons à travers les yeux de Mac et nous ressentons les mêmes sensations qu’elle. Alors comment ne pas tomber amoureux de cette saga ?

Nous partons  avec Mac pour le vol de L’Irlande à la recherche du meurtrier de sa sœur, Alina qui était allée faire ses études à Dublin (la plus grande capitale de l’Irlande). J’avais choisi le livre sans même lire le résumé, sa couverture m’ayant déjà plu. Je m’attendais de premier abord à un roman policier puisque le début n’est autre qu’un meurtre. Je pensais que MacKayla allait rechercher le meurtrier en question et se lancer dans des aventures sordides avec des courses poursuites … Certes, cette saga se rapproche tout autant du thème policier mais il relève aussi bon nombres d’autres thèmes qui m’ont tous plu !

Arrivés sur le sol de Dublin, nous rencontrons avec Mac des créatures étranges et immondes. Des êtres inhumains qui côtoient le monde de Dublin sans que personnes ne semblent s’en soucier. Nous faisons la connaissance aussi de Rowena, une vieille femme aigrie qui envoi des menaces à Mac. Finalement, nous rencontrons le beau Barrons lorsque Mac met un pied dans la librairie Barron,bouquins and bibelots qui sera plus tard son repère le plus sûr. Nous apprenons au fil du temps la triste réalité. L’Irlande est le siège de créatures affreuses qui se nourrissent des humains. Ils s’appellent les Faes, attention à ne pas confondre avec les douces « fées » de nos enfances. Non, les Faes se cachent derrière un voile d’illusions qui fait croire aux humains qu’ils sont de merveilleux Hommes/Femmes au charisme surprenant et à la beauté surnaturelle. Les Faes mangent les humains, ils se nourrissent de leur peau, de leur beauté, de leur liquides et plein d’autres choses tout aussi glauques.  Mac apprend par la même occasion que son destin est tout tracé. Tout comme sa sœur Alina, elle est une sidhe-seer. C’est-à-dire qu’elle est capable de détourner le voile d’illusion des Faes et de voir leurs véritables visages. Ce qui lui donne l’avantage de pouvoir les confondre. Nous apprenons que le supposé assassin d’Alina n’est autre que le Haut seigneur, un être maléfique qui a pour objectif de faire passer autant de Faes noirs possibles dans le monde des humains pour annéantir la race humaine qui est inférieure. Il faut savoir qu’il existe de caste de Faes : Les unseelie et les seelie. Les seelie sont les Faes originels, les plus puissants. Tandis que les Unseelie sont les enfants de nombreux essais et tests. Les unseelie sont méchants. Cependant les deux Castes n’ont rien à faire dans le monde des humains. Les sidhe-seer sont là pour maintenir l’ordre et les renvoyer chez eux. Mac s’allie alors avec Barrons, son patron qui est aussi un homme étrange, pour pouvoir anéantir le haut seigneur. Cependant en contre partie, Mac qui peut ressentir sa présence,doit mettre la main sur un étrange livre : Le sinsar dubh.

Ainsi s’en suit une véritable chasse qui met en haleine tout le monde. Plusieurs questions sont soulevées au fil de la quête. Nous sommes perdus tout autant que Mac et demandons sans cesse des réponses à nos questions. Nous sommes insatiables, nous voulons connaître la suite. C’est ce qui fait sûrement d’un livre, un livre adictif !

L’histoire pour moi est complètement, voir totalement, nouvelle. L’auteure a su inventer un monde que personne jusque là ne connaissait, avec de nouveaux êtres fantastiques qui éloignent le côté inlassable du vampire. C’est une vraie découverte, une histoire qui mérite d’être connue.

les perso

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai eu du mal avec Mac dans le premier tome puisqu’elle était beaucoup trop superficielle pour moi. Les personnages au départ n’étaient pas attachants puisque finalement tout était axé sur la personne de MacKayla. Ainsi, on ne connaissait pratiquement rien de Barrons si ce n’est qu’il était imbu de sa personne. Nous avons rencontré aussi une Rowena excentrique, qui est méchante et un Vlane étrange (qui n’est autre qu’un Fae). Les relations entre les personnages venaient tout juste de se ficeler, donc, pour ma part je n’en étais pas emballée. Au fil des tomes, j’ai constaté le changement de comportements. Les personnages (surtout Mac) étaient plus matures et donc moins difficiles à suivre et à aimer.Je me suis prise d’affection vers la fin de la série pour Dani,danielle, qui est elle aussi une Sidhe-seer mais qui n’a que 13 ans. Ce personnage, pour ma part, a instillé d’autant plus d’intérêt puisque son personnage « pep’s » donnait un nouveau ton à la série noire. Et puis elle m’a fait mourir de rire aussi !

Au tout début je n’aimais pas beaucoup Barrons qui représentait pour moi l’Homme que je détesterais avoir (épouser). Il représente le mal typique, sur de lui, très Machos et je déteste ce genre d’homme. Je me suis surprise à dévoiler mes sentiments pour lui en même temps que Mac. Ainsi,l’auteure à très bien su manier les sentiments du personnages principales pour nous les faire ressentir de fond en comble. A la fin, Barrons représentait tout pour moi (le centre de l’histoire) comme aux yeux de Mac. Du côté des personnages donc,il n’y a rien à dire. Toutes les personnalités y sont. Les méchants et les personnes honnêtes aussi. Les détails qui font qu’un livre est bon  sont présents.

La série « Les chroniques de MacKayla Lane » mérite d’être connue et reconnue. C’est une histoire addictive, poignante, pleine de rebondissements et de sentiments. Nous sommes transportés dans notre lecture,nous vivons dans l’univers de KMM. Voilà bien longtemps que je n’ai pas eu un coup de coeur pour un livre. Je recommande pour ceux qui veulent vivre de passion et de tourments!

coup de coeur

ggg