« Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours » de Marie Minelli

 

vg
mod-article40192361-4f3fff4ec4cb7

mentalabdos

Il vous arrive de fermer les yeux en pensant à Brad Pitt quand votre chéri vous fait l’amour ? Allez jusqu’au bout de la démarche : transformez-le VRAIMENT en Brad Pitt !

C’est ce que vous propose Marie Minelli dans ce programme condensé et ultra efficace de 30 jours : sexualité, beaugossitude, look, bonnes manières tout ce qui distingue Brad Pitt du commun des mortels n’aura plus aucun secret pour vous. Et si l’entreprise échoue, vous pourrez au moins en rire, seule ou avec lui. C’est d’ailleurs l’unique but de ce petit livre d’humour mais qui dit quand même des choses vraies !

mod-article40192361-4f3fff4ec4cb7

Sans titre-1

Merci aux éditions La Musardine pour cet envoi !

Lorsque j’ai vu le catalogue des nouvelles parutions de Mars 2015 chez La Musardine, mon attention à tout de suite été attirée par ce livre en particulier. Avant toute chose, je suis tombée en admiration devant la couverture de celui-ci. Voir un corps si musclé cela donne du plaisir aux yeux, mais j’ai surtout ri en découvrant le titre ! Je pense que je n’ai pas été la seule à voir dans mon esprit, apparaître l’image d’un homme de ma connaissance ! Nous connaissons toutes/tous un homme loin d’être Brad Pitt. Bref, dès que je l’ai reçu dans ma boite aux lettres je me suis jetée dessus. Je n’ai pas hésité à le feuilleter et comme je m’en doutais, je me suis bien marrée. L’humour y est présent, sous toutes les coutures. L’écriture de l’auteur est vivifiante tant elle est criante de vérité. La preuve, j’ai ri car je reconnaissais là quelques personnes de mon entourage. Je n’ai pas réussi à résister à la tentation de l’emmener en cours pour faire partager à mes copines cette découverte, tout comme lire des extraits le soir à ma famille. Là où le livre à ses limites est qu’il divise les deux sexes. En effet, je penserais que ce livre s’adresse d’autant plus aux femmes (d’où le titre) qu’aux hommes. Autant les femmes ont été très réceptives au sujet, ce sont bien amusées. Autant, les hommes ce sont véritablement vexés. Je retranscris une réflexion (venant d’un homme) qui m’a quand même fait réfléchir après coup « C’est presque insultant pour les personnes qui n’ont pas d’argent. S’habiller chez Kiabi, C&A […] ne fait pas de toi quelqu’un de Has Been. Juste quelqu’un de banal. Ces hommes aimeraient pouvoir s’acheter des Jean Desiel mais ne le peuvent tout simplement pas. Les marques, ce n’est pas le plus important. Alors si je suis Has been car je m’habille chez H&M je suis fier de l’être, puisque Beckham a donné son image à la marque ! ». Alors oui, si on le prend dans ce sens-là il n’a pas tort le petit…

Voilà pourquoi je conclus ma chronique en stipulant que ce livre est réservé à un public qui arrive à rire de soi-même et qui ne prend pas tout au premier degré. (donc aux femmes…)